Incident de niveau 1 relatif à un défaut de résistance au séisme de passerelles métalliques de certains réacteurs nucléaires de 1 300 MWe

Publié le 04/12/2018

Anomalie générique

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Penly - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

EDF a déclaré un événement significatif pour la sûreté nucléaire relatif à un défaut de résistance au séisme de passerelles métalliques du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Belleville, des réacteurs 2, 3 et 4 de la centrale nucléaire de Cattenom, des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Flamanville, du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Golfech, des réacteurs 1, 2, 3 et 4 de la centrale nucléaire de Paluel, des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Penly et des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban.

EDF ne peut exclure que ces passerelles puissent agresser les matériels situés à proximité ou en dessous en cas de séisme. En particulier, ces passerelles sont susceptibles d’endommager les tronçons des tuyauteries de l’alimentation en eau des générateurs de vapeur (lignes ARE) et des tuyauteries principales d’évacuation de la vapeur (lignes VVP) situés à l’extérieur du bâtiment réacteur. Un séisme pourrait alors conduire à des situations non couvertes par la démonstration de sûreté nucléaire.

EDF a engagé des travaux de renforcement de ces passerelles et a défini un calendrier, que l’ASN considère acceptable au regard des enjeux en matière de sûreté nucléaire. Pour les réacteurs dont les passerelles n’ont pas encore été renforcées, l’ASN a décidé d’encadrer la réalisation de ces travaux en prescrivant le respect du calendrier défini par EDF.

Compte tenu de ses conséquences potentielles pour la sûreté nucléaire en cas de séisme, l’ASN classe cet événement significatif au niveau 1 de l’échelle INES pour les 15 réacteurs concernés.

En savoir plus :

Publié le 04/12/2018

Décisions de l'ASN

Décision n° 2018-DC-0655 de l’ASN du 27 novembre 2018

Décision n° 2018-DC-0655 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 27 novembre 2018 prescrivant à Électricité de France (EDF) de réaliser les travaux nécessaires pour assurer la résistance au séisme de certains matériels des centrales nucléaires de Paluel (INB n° 103, n° 104, n° 114 et n° 115), Flamanville (INB n° 108 et n° 109), Saint-Alban (INB n° 119 et n° 120) et Belleville (INB n° 128).

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 04/12/2018