Incident affectant un transport d’uranium naturel appauvri par voie ferroviaire

Publié le 23/01/2013

Usines Orano Cycle de chimie de l’uranium TU5 et W - Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

AREVA a signalé à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un incident affectant un transport d’uranium naturel appauvri par voie ferroviaire.

Un essieu d’un wagon est sorti de la voie en gare de Saint-Rambert d’Albon (Drôme) lundi 21 janvier à 16h20.

Ce wagon fait partie d’un lot de sept wagons transportant de l’uranium naturel appauvri sous forme d’oxyde d’uranium (U3O8) de Pierrelatte (Drôme) à Vlissingen (Pays-Bas). Ce convoi présente de faibles enjeux de sûreté compte tenu de la faible radioactivité des substances transportées.

Une cellule mobile d’intervention radiologique est intervenue rapidement et a constaté l’intégrité des colis. Le wagon a été remis sur les rails lundi 21 janvier à 22h30 et un gardiennage a été mis en place par la société responsable du transport. Des expertises menées mardi 22 janvier sur l’état de la voie, des wagons et des colis ont confirmé que les wagons pouvaient circuler. Les wagons sont repartis vers Pierrelatte mercredi 23 janvier matin pour un transbordement du chargement du wagon affecté par la sortie de voie sur un wagon de remplacement.

L’intégrité des colis a été maintenue et il n’y a pas eu de conséquences sur les personnes et l’environnement. En l’absence de dommages sur les colis et d’augmentation du débit de dose, l’ASN classe l’évènement au niveau 0 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014