Fuite significative sur une cuve de nitrate d’uranyle

Publié le 14/10/2016

  • Site de Malvési (Narbonne - Aude)

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée le 7 juillet 2016 par AREVA NC d’une fuite sur une cuve de nitrate d’uranyle au sein de l’établissement de Malvési sur la commune de Narbonne.

Le 7 juillet 2016, lors d’une opération de maintenance électrique sur une cuve contenant 41,8 m3 d’une solution de nitrate d’uranyle, une fuite a conduit au déversement de la quasi-totalité du contenu de la cuve, en grande partie dans le bac de rétention prévu à cet effet (37 m3), mais également au sol et, de ce fait, dans le réseau d’eaux pluviales (4,5 m3), soit 110 kg d’uranium. Cette fuite a donné lieu au déclenchement du plan d’opération interne de l’exploitant.

Trois personnes intervenantes, munies de leurs équipements de protection individuelle, ont reçu des projections de la solution. Elles ont été prises en charge immédiatement. Les contrôles réalisés ont conclu à l’absence de contamination.

Les vannes du réseau d’eaux pluviales ont été fermées afin de maintenir le liquide déversé à l’intérieur du site. Après évacuation de la solution déversée à l’aide de produits absorbants, la voirie impactée a été rincée, une couverture vinyle y a été installée. Par la suite, la voirie concernée a été écroutée. Les déchets produits ont été mis en fûts avant évacuation vers la filière appropriée. Les effluents récupérés du réseau d’eaux pluviales ont été rejetés au niveau d’un bassin d’effluents de procédé dans le respect de l’arrêté préfectoral d’exploitation de l’établissement[1]. En outre, l’exploitant a déterminé des actions correctives et préventives incluant des améliorations sur les cuves et réservoirs du site et le renforcement de la démarche d’analyse des risques réalisée lors de la délivrance d’autorisations de travail.

L’exploitant a déclaré cet évènement à l’ASN conformément aux articles L. 1333-3 et R. 1333-109 du code de la santé publique. Il a proposé de le classer au niveau 0 de l’échelle INES. Cependant, en raison d’une dispersion de matières radioactives dans une zone non prévue à cet effet, l’ASN classe cet évènement significatif au niveau 1 de l’échelle INES, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité. 

[1] Arrêté préfectoral n°2012107-0006 du 1er août 2012

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/10/2016