Exposition d’un travailleur à une dose supérieure au quart de la limite annuelle réglementaire pour le corps entier

Publié le 23/05/2019

ATelier Alpha et Laboratoires d’Analyses des Transuraniens et d’Études de retraitement (Atalante) - Laboratoire de recherche et de développement et étude de production des actinides - CEA

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), le 20 décembre 2018, de l’éclatement d’un flacon survenu le 19 décembre 2018 dans l’installation Atalante de Marcoule. L’incident s’est produit lors d’une opération de nettoyage de boîte à gants par un expérimentateur. Cet éclatement a occasionné une blessure au niveau de la main gauche avec risque de contamination interne, du fait de la détérioration du gant lors de l’événement. La victime a été prise en charge immédiatement et le confinement de la boite à gants rapidement reconstitué par la mise en place d'un nouveau gant.

Le service de santé au travail du CEA a procédé à la réalisation d’examens radiotoxicologiques approfondis, afin d’évaluer la dose reçue par l’opérateur lors de l’événement. L’exploitant a informé l’ASN, le 15 mai 2019, des conclusions de ces examens et du dépassement du quart de la limite annuelle réglementaire de dose pour le corps entier, fixée à 20 mSv, sans dépassement de cette limite.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’environnement. En raison du dépassement du quart de la limite de la dose annuelle réglementaire pour le corps entier, l’ASN classe cet événement significatif au niveau 1 de l’échelle INES, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité.

L’ASN a réalisé, le 21 décembre 2018, une inspection portant sur cet incident. Elle a constaté la pertinence de la démarche d’analyse de l’événement, notamment concernant les lignes de défense sollicitées, et des actions correctives mises en place par l’exploitant. La lettre de suite est consultable sur le site Internet de l’ASN. Des analyses complémentaires sont en cours afin d’identifier les substances et réactions à l’origine de l’éclatement du flacon. L’exploitant devra prendre des dispositions, qui seront présentées à l’ASN lors de la révision de son compte rendu d’événement significatif, pour éviter que cet événement ne se reproduise.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 23/05/2019