Détection tardive de l’indisponibilité du système d’appoint en eau borée du réacteur 1

Publié le 06/04/2021

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 24 mars 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité du système d’appoint en eau borée (circuit REA) du réacteur 1.

Le bore est un élément qui a la propriété d’absorber les neutrons produits par la réaction nucléaire. Le circuit REA a pour fonction principale de faire l’appoint en eau et en bore du circuit primaire afin de contrôler la réaction nucléaire dans le cœur du réacteur. En cas d’indisponibilité de ce circuit, les règles générales d’exploitation imposent le repli du réacteur sous une heure.

Le 20 mars 2021, lors d’une activité d’exploitation, l’exploitant a constaté, à la suite de l’apparition d’une alarme, l’indisponibilité du système d’appoint en eau borée du réacteur 1.

Les investigations menées par l’exploitant ont permis d’identifier que cette indisponibilité provenait de la fermeture d’une vanne du circuit REA qui aurait dû être ouverte. Cette situation a été immédiatement corrigée.

Les dernières activités d’exploitation réalisées sur le circuit REA datant du 15 mars 2021, l’exploitant a considéré que le circuit REA a été rendu indisponible entre le 15 et le 20 mars 2021, date de découverte de l’écart. La conduite à tenir, imposant le repli du réacteur sous une heure à la suite de l’indisponibilité du système, n’a donc pas été respectée a posteriori.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la fonction de sûreté liée à la maîtrise de la réactivité du réacteur. En raison de l’indisponibilité de l’équipement concerné en cas d’accident, associée à sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

A la suite de la découverte de la vanne fermée, celle-ci a été immédiatement ouverte, permettant ainsi de retrouver la disponibilité du système d’appoint en eau borée.

Un événement similaire a été déclaré sur le réacteur 1 en août 2018. L’ASN a demandé à l’exploitant de vérifier que les actions correctives définies en 2018 avaient été mises en œuvre et respectées et d’analyser leur caractère suffisant.

En savoir plus

Publié le 11/09/2018

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect des règles générales d’exploitation sur le réacteur 1

Le 29 août 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité temporaire de la fonction borication sur le réacteur 1.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 06/04/2021