Détection tardive de l’indisponibilité de l’automate d’arrêt d’une pompe du circuit d’alimentation normale en eau des générateurs de vapeur

Publié le 18/01/2019

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 10 janvier 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité de l’automate d’arrêt d’une des deux pompes du circuit d’alimentation normale en eau des générateurs de vapeur.

Sur les réacteurs nucléaires du parc d’EDF, un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire et l'eau du circuit secondaire qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Les réacteurs de la centrale du Bugey comportent 3 générateurs de vapeur. Au-delà d’environ 10% de puissance, les générateurs de  vapeur sont alimentés en eau par un circuit appelé « alimentation normale des générateurs de vapeur » ; en-dessous de 2% de puissance et dans certaines situations incidentelles, les générateurs de vapeur sont alimentés par un circuit appelé « alimentation de secours des générateurs de vapeur ».

Le 4 janvier 2019, le réacteur 4 de la centrale nucléaire du Bugey était en production et les trois générateurs de vapeur étaient alors alimentés en eau par le circuit d’alimentation normale des générateurs de vapeur. Cependant, la présence intermittente d’une alarme en salle de commande rendait nécessaire une réparation d’une partie de la régulation de ce circuit.

Le 5 janvier 2019, la puissance du réacteur 4 a donc été baissée pour être amenée à environ 1% de sa puissance, et l’alimentation en eau des générateurs de vapeur a été basculée vers le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur. A l’occasion de cette manœuvre, EDF a constaté qu’il lui était impossible d’actionner l’automate d’arrêt d’une des deux pompes du circuit d’alimentation normale en eau des générateurs de vapeur. Le changement d’alimentation en eau des générateurs de vapeur a donc été réalisé sans l’aide de cet automate.

Après avoir réparé une partie de la régulation du circuit d’alimentation normale des générateurs de vapeur du réacteur 4, EDF a relevé le niveau de puissance du réacteur pour retrouver le niveau de production appelé par le réseau électrique. Lors de cette remontée de puissance, l’alimentation en eau des générateurs de vapeur a été rebasculée vers le circuit d’alimentation normale des générateurs de vapeur.

Le 7 janvier 2019 vers 18h30, l’exploitant de la centrale nucléaire du Bugey a découvert que l’anomalie matérielle affectant l’automate d’arrêt d’une de deux pompes du circuit d’alimentation normale en eau des générateurs de vapeur subsistait et n’avait pas encore fait l’objet d’une action de correction. Ce constat a conduit EDF à réparer l’automate, qui a de nouveau été disponible le 8 janvier 2019 à partir de 4h30.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

L’indisponibilité de l’automate d’arrêt d’une des deux pompes du circuit d’alimentation normale en eau des générateurs de vapeur a été indisponible pendant trois jours, ce qui n’est pas autorisé par les spécifications techniques d’exploitation.

Cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES en raison de la détection tardive de cette indisponibilité.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 18/01/2019