Détection tardive de l’indisponibilité de l’alimentation de secours des générateurs de vapeur du réacteur 4 de Paluel.

Publié le 02/10/2019

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 27 septembre 2019, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif relatif à la détection tardive de l’indisponibilité de l’alimentation de secours des générateurs de vapeur (système ASG[1] )du réacteur 4 de Paluel, ce qui constitue un écart aux règles générales d’exploitation.

Les règles générales d’exploitation sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées.

Le système ASG est constitué de deux voies indépendantes (voies A et B), chacune équipée d’une motopompe électrique et d’une turbopompe fonctionnant à la vapeur. Chacune des pompes de ces deux voies permet d’assurer la fonction d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur.

Dans l’état dans lequel se trouvait le réacteur au moment de l’évènement, les règles générales d’exploitation imposaient qu’au moins une des deux voies du système ASG (une motopompe et une turbopompe) soit disponible.

Le 5 septembre 2019, des travaux de maintenance nécessitent la consignation de l’alimentation électrique de secours de la voie A, rendant indisponible la motopompe du système ASG associée. La remise en service de l’alimentation électrique de secours a lieu le 8 septembre 2019.

Le 6 septembre 2019, un échauffement sur la motopompe de la voie B survient, rendant celle-ci indisponible, jusqu’au 11 septembre 2019, date de sa réparation.

Par ailleurs, le 16 septembre 2019 puis le 24 septembre 2019, EDF détecte deux anomalies de maintenance sur la turbopompe de la voie A, conduisant à son indisponibilité. La remise en conformité de cette pompe s’est terminée le 25 septembre 2019.

Ainsi, pour la période du 6 septembre au 8 septembre 2019, sur les quatre pompes du système ASG, seule la turbopompe de la voie B était disponible, ce qui n’était pas conforme aux règles générales d’exploitation. De plus, l’identification de ces défaillances simultanées n’a été faite par EDF que le 24 septembre 2019.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, en raison du caractère tardif de sa détection, il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

  
_________________________

[1] Alimentation de secours des générateurs de vapeur : lorsque l’alimentation normale en eau est défaillante, le système ASG permet d’alimenter les générateurs de vapeur pour évacuer la chaleur transmise par le circuit primaire. L’alimentation de secours peut se faire par une des deux voies du circuit ASG à partir d’une turbopompe ou d’une motopompe aspirant dans un réservoir de stockage d’eau déminéralisée.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 02/10/2019