Détection tardive de l’indisponibilité d’une pompe du circuit d’injection de sécurité du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Cattenom

Publié le 18/02/2019

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 12 février 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif relatif à la sûreté concernant la détection tardive de l’indisponibilité d’une des deux voies du circuit d’injection de sécurité du réacteur 4.

Le circuit d’injection de sécurité (RIS) permet, en cas de fuite importante du circuit primaire, d’injecter de l’eau borée dans le réacteur afin de stopper la réaction nucléaire et de maintenir le volume d’eau nécessaire au refroidissement du cœur. Ce système dispose de deux voies redondantes.

Le 8 février 2019, le réacteur 4 était à l’arrêt pour maintenance et rechargement en combustible. Lors de la réalisation de la maintenance d’une des pompes du système d’injection de sécurité, un défaut sur le dispositif de graissage pouvant entraîner une détérioration de la pompe en cas de fonctionnement prolongé a été détecté.

La dernière visite avec démontage de la pompe a été réalisée en 2003. L’indisponibilité de la pompe liée à un défaut du dispositif de graissage est donc postérieure à cette date.

En cas d’incident nécessitant la mise en œuvre de l’injection de sécurité, le bon fonctionnement de cette pompe n’aurait pu être maintenu dans le temps. La pompe de l’autre voie était cependant disponible. 

Cet évènement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, compte tenu de la détection tardive de cet événement, il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 18/02/2019