Détection tardive de l’indisponibilité d’un groupe électrogène de secours à moteur diesel

Publié le 12/08/2020

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 10 août 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’un groupe électrogène de secours à moteur diesel du réacteur 5, en raison d’une fréquence du courant produit supérieure à la valeur fixée par les règles générales d’exploitation (RGE).

Chaque réacteur à eau sous pression exploité par EDF est équipé de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel qui assurent de façon redondante l’alimentation électrique de certains systèmes de sûreté en cas de défaillance des alimentations électriques externes. En outre, et à la suite de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, un troisième groupe électrogène de secours, plus résistant aux agressions externes, a été installé sur chaque réacteur : il s’agit du diesel d’ultime secours (DUS).

Les RGE imposent de vérifier périodiquement le bon fonctionnement de ces groupes électrogènes de secours en cas de besoin. Parmi les critères de bon fonctionnement, figure la fréquence maximale du courant produit par le groupe électrogène.

Le 17 mai 2020, EDF réalisait des travaux de maintenance sur un des deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel. À la suite de cette opération, des essais de requalification du groupe électrogène ont été réalisés le 20 mai 2020. Au cours de ces essais, la valeur de fréquence maximale enregistrée a dépassé ponctuellement le critère autorisé. À la suite de la réalisation d’une contre mesure, le diesel a été considéré comme disponible par l’exploitant. Un nouvel essai, réalisé mi-juillet, n’a pas mis en évidence d’anomalie.

Le 6 août 2020, lors d’un essai périodique du groupe électrogène de secours, EDF a constaté que le critère de fréquence maximal n’était pas respecté. Les investigations menées conduisent EDF à considérer le groupe électrogène de secours à moteur diesel indisponible depuis le 20 mai 2020. Cette durée d’indisponibilité constitue un écart aux spécifications techniques d’exploitation (STE).

Les actions de réglage engagées ont permis le retour à la disponibilité du diesel le 8 août 2020.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, en raison de l’indisponibilité d’un groupe électrogène de secours, détectée tardivement, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 12/08/2020