Détection tardive de l’indisponibilité d’un groupe électrogène de secours à moteur diesel

Publié le 11/02/2020

Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 30 janvier 2020, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’un groupe électrogène de secours à moteur diesel.

Chaque réacteur à eau sous pression exploité par EDF sur la centrale du Tricastin est équipé de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel qui assurent de façon redondante l’alimentation électrique des deux voies indépendantes d’alimentation des systèmes de sauvegarde du réacteur, dites voie A et voie B. A la suite de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, un troisième groupe électrogène de secours, plus résistant aux agressions externes, a été installé : il s’agit du diesel d’ultime secours (DUS).

Le 18 janvier 2020 à 10h15, alors que le groupe électrogène de secours à moteur diesel de la voie A est démarré dans le cadre d’un essai périodique, une alarme de détection d’incendie apparaît. Un léger dégagement de fumée est constaté dans le local. L’équipe de quart considère que cette fuite de gaz d’échappement n’est pas de nature à rendre indisponible le groupe électrogène de secours à moteur diesel et émet une simple demande de travaux pour investiguer l’origine de la fumée.

Le 21 janvier 2020, dans le cadre d’investigations complémentaires, un défaut sur un collier est détecté sur le circuit d’échappement du moteur. L’analyse de ce défaut remet en cause la capacité du groupe électrogène de secours de la voie A à assurer complètement sa fonction. En effet, en cas de perte totale des alimentations électriques externes, le fonctionnement dans la durée du groupe électrogène de secours à moteur diesel de la voie A n’était pas garanti.

Les travaux de réparation sont lancés immédiatement et le moteur est remis en conformité le 22 janvier 2020.

En l’absence de perte des alimentations électriques nécessitant la sollicitation des groupes électrogènes de secours, et le groupe électrogène de secours à moteur diesel de la voie B étant resté disponible, cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’installation, le personnel et l’environnement.

Cependant, compte tenu de la détection tardive de l’indisponibilité d’un matériel requis par les spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 11/02/2020