Détection tardive d’une erreur de positionnement des grappes de commande du réacteur

Publié le 16/07/2018

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 10 juillet 2018, EDF a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif relatif à la détection tardive d’un positionnement des grappes de commande du réacteur en dehors des limites fixées par les règles générales d’exploitation du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Belleville.

Les grappes de commande constituent l’un des deux moyens principaux de contrôler la réaction nucléaire (l’autre moyen étant l’ajustement de la concentration en bore dans l’eau du circuit primaire). Elles permettent de réguler la puissance du réacteur par un contrôle de la réaction de fission nucléaire. Insérées totalement, les grappes permettent d’étouffer efficacement les réactions nucléaires en cas d’arrêt d’urgence. En fonctionnement, leur position d’insertion doit respecter les critères définis dans les règles générales d’exploitation du réacteur.

Dans la nuit du 07 juillet 2018, à la suite d’un essai périodique jugé non satisfaisant portant sur des vannes équipant les lignes d’extraction de vapeur des générateurs de vapeur, l’exploitant engage les manœuvres édictées par les spécifications techniques d’exploitation et réduit la puissance du réacteur. Lors de ces manœuvres certaines grappes de commande utilisées pour la régulation de puissance ont été trop insérées dans le réacteur.

Au matin du 07 juillet 2018, l’exploitant a identifié que la position de ces grappes de commande n’était pas conforme aux règles générales d’exploitation et a procédé à la remise en conformité de la position des grappes de commande.

Des opérations de maintenance portant sur le contrôle commande des vannes ont par ailleurs permis de reprendre les essais à l’origine de la baisse de puissance. Les résultats des essais se sont révélés conformes.

Cet évènement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement de l’installation. Néanmoins, en raison de la détection tardive de cet écart, cet évènement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 16/07/2018