Détection tardive d’un défaut de configuration d’une vanne du système de refroidissement intermédiaire sur le réacteur 1

Publié le 03/05/2018

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 25 avril 2018, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif relatif à un non-respect d’une prescription des règles générales d’exploitation (RGE) qui impose, pour certaines traversées de l’enceinte du réacteur, que deux vannes soient disponibles à la fermeture ou qu’une vanne soit fermée.

Le 16 avril 2018, le réacteur 1 est à l’arrêt dans le cadre de sa visite décennale. Lors d’une intervention sur une vanne du système de refroidissement intermédiaire (RRI), une vanne mettant en communication le circuit RRI et l’atmosphère du bâtiment réacteur est ouverte. La prescription relative aux traversées enceinte n’est alors plus respectée.

Le 19 avril 2018, la configuration de la vanne du système RRI est à nouveau analysée et le non-respect de la prescription est mis en évidence et validé par le chef d’exploitation, qui demande la fermeture de deux vannes du système RRI afin de respecter la prescription des RGE.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, en raison du caractère tardif de sa détection, cet événement est classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 03/05/2018