Détection rapide d’un mauvais réglage d’un relais de protection d’un ventilateur

Publié le 11/07/2014

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 26 juin 2014, l’exploitant de la centrale nucléaire du Bugey a découvert que le relais de protection d’un ventilateur était mal réglé et n’assurait pas pleinement son rôle depuis quelques semaines.

Ce ventilateur sert à refroidir un local qui abrite des pompes qui sont utilisées pour l’appoint en eau dans le circuit primaire. Sur les réacteurs à eau pressurisée exploités par EDF, le circuit primaire est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression qui s’échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments de combustible. Le circuit primaire est connecté à un système de contrôle volumétrique et chimique qui a notamment pour fonction de maintenir dans le circuit primaire la quantité d'eau nécessaire au refroidissement du cœur.

Lors de l’arrêt du réacteur n°4 pour maintenance programmée et rechargement en combustible, qui s’est déroulé du 8 février au 19 mai 2014, le réglage du relais de protection du ventilateur précité a été réalisé. La 26 juin 2014, à l’occasion de l’essai de bon fonctionnement d’un matériel, l’exploitant a constaté que le réglage du relais de protection du ventilateur n’était pas correct. Dès la détection de cet écart, le réglage du relais thermique a été repris.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement de l’installation.

Cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 11/07/2014