Détection de défauts affectant la qualification de plusieurs équipements des réacteurs 1 et 2

Publié le 06/04/2021

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 17 mars 2021, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de défauts affectant la qualification aux conditions accidentelles de plusieurs équipements des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Flamanville.

La sûreté des réacteurs électronucléaires repose sur un certain nombre d’équipements, qui font l’objet d’une qualification visant à garantir leur capacité à assurer leurs fonctions dans les situations où ils sont nécessaires. Dans l’enceinte du réacteur notamment, certains équipements doivent résister aux conditions accidentelles qui y règneraient si un accident grave de fusion du cœur survenait, notamment un niveau de radioactivité, une température, une hygrométrie et une pression élevés.

EDF avait déclaré à l’ASN deux évènements significatifs le 24 juillet 2018 et le 11 juin 2019 relatifs à des défauts ayant affecté la qualification aux conditions accidentelles de deux vannes situées sur le circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt. Ces défauts portaient sur les raccordements électriques de ces vannes. Dans le cadre de l’analyse approfondie de ces évènements, EDF a mis en œuvre un programme de vérification de la présence de défauts similaires sur d’autres équipements des réacteurs 1 et 2.

Les vérifications réalisées ont conduit à détecter plusieurs anomalies similaires sur différents matériels, incluant deux soupapes assurant la protection du circuit primaire du réacteur 1 contre les surpressions. Les défauts détectés ne permettaient plus de garantir le bon fonctionnement de ces soupapes et le retour à un état sûr du réacteur en cas de situation accidentelle.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, en raison de la dégradation des fonctions de sûreté du réacteur, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Les différents défauts détectés affectant la qualification des équipements aux conditions accidentelles ont été corrigés par EDF. L’exploitant doit désormais compléter le retour d’expérience des événements de 2018 et 2019 précités. L’ASN veillera à l’exhaustivité des contrôles de vérification réalisés.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 06/04/2021