Dépassement du délai de réparation du filtre à iode du système de ventilation de la salle de commande du réacteur 2

Publié le 18/02/2019

Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 29 janvier 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif relatif à la sûreté après un dépassement du délai de réparation du filtre à iode du système de ventilation de la salle de commande du réacteur 2.

La salle de commande d’un réacteur est équipée d’un circuit de ventilation et de filtration de l’air extérieur afin de maintenir des conditions ambiantes compatibles avec un séjour du personnel. Ce circuit comporte, en particulier, un dispositif de filtration d’iode qui serait utilisé lors d’un accident entraînant des rejets radioactifs sur le site.

Le 22 janvier, dans le cadre d’une maintenance programmée, l’exploitant a procédé au remplacement du filtre à iode du système de ventilation de la salle de commande. À la fin des travaux, un test de requalification a mis en évidence un défaut d’étanchéité du filtre. Plusieurs interventions de maintenance et tests ont alors été menées afin de retrouver un fonctionnement satisfaisant du filtre. Finalement, le système de ventilation de la salle de commande a été de nouveau opérationnel que le 27 janvier, alors que les règles générales d’exploitation demandent que cette fonction soit restaurée en trois jours maximum.

Cet incident, qui n’a pas eu de conséquence sur le fonctionnement normal de l’installation et sur le personnel, a été classé au niveau 1 de l’échelle INES pour non-respect des règles générales d’exploitation en vigueur sur ce réacteur.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 18/02/2019