Dépassement de la durée maximale d'arrêt de la ventilation de RESERVOIR

Publié le 14/09/2006

Zone de gestion des effluents liquides - Transformation de substances radioactives - CEA

Le 6 mai 2006 à 5 h 50, la ventilation du bâtiment RESERVOIR a été arrêtée durant plus de 76 h suite à une coupure électrique sur le centre de Saclay, alors que la durée maximale d'indisponibilité prévue pour ce système est de 72 h.

L'INB 35 assure la collecte et le traitement par évaporation d'effluents liquides radioactifs. Le bâtiment RESERVOIR est dédié à l'entreposage dans des cuves des effluents liquides radioactifs en attente de traitement.

La ventilation concernée est destinée à assurer le maintien du confinement de la matière radioactive et à prévenir le risque de formation d'hydrogène dans les cuves contenant des effluents radioactifs. Les rondes effectuées par le personnel durant le week-end du 8 mai n'ont pas permis de détecter l'alarme d'arrêt de la ventilation de RESERVOIR, en raison d'une succession de défaillances techniques et organisationnelles.

Cet évènement n'a pas eu de conséquence sur le personnel, le public et l'environnement. Cependant, compte tenu du non respect de la prescription technique réglementaire et des causes liées aux facteurs humains et organisationnels identifiées, ce dernier a été classé au niveau 1de l'échelle INES qui en comporte 7.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014