Dégradation du confinement d'un colis de transport d'uranium naturel

Publié le 09/08/2007

Usines Orano Cycle de fluoration de l’uranium - Transformation de substances radioactives - Comurhex

L'ASN a été informée le vendredi 27 juillet 2007 d'un incident survenu lors du transport par voie maritime puis par voie ferroviaire de fûts d'uranium naturel, faiblement radioactif, en provenance du Niger.

Lors du déchargement d'un conteneur, le 26 juillet au sein de l'installation Comurhex située à Malvési (Aude), 5 grammes d'uranium naturel ont été détectés sur le plateau du wagon. Les premières investigations menées par l'exploitant Comurhex ont montré qu'un des 36 fûts situés à l'intérieur du conteneur était endommagé. Le plateau du wagon a été immédiatement nettoyé, et le conteneur a été mis en sécurité.

L'ASN a procédé à une inspection réactive sur le site le 1er août. Il a été constaté que le fût endommagé présentait une entaille d'environ 5 cm de long. Une trentaine de kilogrammes de matière se sont répandus dans le conteneur de transport. Celui-ci devra faire l'objet d'une décontamination approfondie avant de pouvoir être réutilisé.

Des contrôles complémentaires sur les différents modes de transport utilisés entre la mine d'uranium, située à Arlit au Niger, et le site de Malvési ont été réalisés dès le 27 juillet par les différents acteurs du transport. Le convoi ferroviaire ne présentait pas d'autres traces de contamination. En revanche, quelques traces d'uranium ont été détectées dans le fond de la cale du navire utilisé pour ce transport et ont été nettoyées dans la nuit du 27 au 28 juillet. A la suite de cette opération, la confirmation de l'absence de contamination dans la cale a permis de laisser repartir le bateau le 28 juillet.

Des mesures correctives permettant de garantir un non-renouvellement de l'événement ainsi qu'une analyse détaillée des causes de celui-ci devront être présentées à l'ASN par l'exploitant de l'usine Comurhex.

En raison de la dégradation du confinement d'un colis de transport de matières radioactives, l'ASN a classé cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.




L'uranium naturel, qui est faiblement radioactif, est extrait de mines, où il est conditionné dans des fûts en acier puis transporté au sein de conteneurs vers l'usine Comurhex de Malvési, filiale du groupe Areva. Au sein de cette usine sont réalisées des opérations de raffinage et de conversion chimique des concentrés miniers. Ces opérations sont les premières dans le cycle de fabrication du combustible nucléaire utilisé ensuite dans les centrales nucléaires.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014