Défaut de verrouillage du capot de protection de vanne d’un conteneur d’hexafluorure d’uranium liquide à l’usine EURODIF de Pierrelatte (Drôme)

Publié le 22/07/2011

L'usine Georges Besse de séparation des isotopes de l'uranium par diffusion gazeuse - Transformation de substances radioactives - Eurodif

EURODIF a déclaré le 21 juillet 2011 un événement significatif relatif au non-respect d’une prescription technique imposée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Dans la nuit du 18 juillet 2011, sur l’installation nucléaire de base (INB) n°93 exploitée par EURODIF, un conteneur rempli d’hexafluorure d’uranium (UF6) liquide a été manutentionné et entreposé sur le parc des installations en l’attente de la solidification de l’UF6. Le 19 juillet 2011, l’ASN a constaté au cours d’une inspection que le capot de protection de la vanne de ce conteneur était disposé mais pas verrouillé.

Ce capot a pour fonction la protection de la vanne du conteneur en cas de choc ou de chute lors de son déplacement vers l’aire de refroidissement et doit être maintenu en place jusqu’à ce que l’UF6 soit solidifié.

Dès que l’anomalie a été détectée, EURODIF a remplacé le capot dont le dispositif de verrouillage était défectueux puis a engagé un contrôle de l’ensemble des capots existants.

Le conteneur n’ayant subi aucun choc, l’incident n’a pas eu d’impact sanitaire ou environnemental.

Ce défaut de verrouillage ayant affecté plusieurs capots en exploitation, cet événement est classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014