Défaut de résistance au séisme du circuit d’alimentation en eau brute des centrales nucléaires du Tricastin, de Chinon, de Gravelines et de Belleville

Publié le 07/06/2019

Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

EDF a déclaré à l’ASN en plusieurs étapes, le 27 novembre 2018, le 21 janvier 2019 et le 13 mars 2019, un événement significatif concernant un défaut de résistance au séisme de brides des pompes du circuit d’alimentation en eau brute (SEC) des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Chinon B, des réacteurs 1, 3 et 5 de la centrale nucléaire de Gravelines, des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Belleville et des réacteurs 1 à 4 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Le circuit d’alimentation en eau brute (SEC) permet le refroidissement, en fonctionnement normal comme en situation accidentelle, de l’ensemble des matériels et fluides des systèmes auxiliaires et de sauvegarde du réacteur. Le circuit SEC de chaque réacteur concerné par cet évènement est équipé de quatre pompes réparties sur deux voies. Par conception, lorsqu’une voie est défaillante, l’autre voie permet d’assurer les mêmes fonctions.

Une opération de maintenance réalisée à la centrale nucléaire de Chinon a permis de mettre en évidence en novembre 2018 la présence d’une bride présentant une mauvaise épaisseur entre une pompe et la tuyauterie en aval. Compte tenu de cette mauvaise épaisseur, l’étanchéité de la liaison n’était pas garantie en cas de séisme. Ce défaut est susceptible de remettre en cause la capacité du circuit SEC à assurer sa fonction en cas de séisme.

L’ASN classe au niveau 1 de l’échelle INES l’évènement pour la centrale nucléaire du Tricastin, compte tenu qu’il affecte les deux voies redondantes des réacteurs. Pour les autres réacteurs, qui ne sont affectés que sur une voie, l’ASN classe l’événement au niveau 0.

EDF a réparé le défaut pour l’ensemble des brides concernées des centrales nucléaires du Tricastin, de Chinon et de Belleville et prévoit de le faire dès que possible et au plus tard avant fin 2020 pour la seule voie concernée des réacteurs 1, 3 et 5 de la centrale nucléaire de Gravelines.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 07/06/2019