Défaut de réglage du seuil de déclenchement d’une alarme du réacteur n°3

Publié le 06/08/2013

Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 31 juillet 2013, alors que le réacteur n°3 était dans le domaine d’exploitation « réacteur complètement déchargé », l’exploitant de la centrale nucléaire du Bugey a identifié que le seuil de déclenchement d’une alarme d’un capteur de mesure de radioactivité dans le bâtiment combustible présentait un défaut de réglage.

Le bâtiment combustible abrite la piscine dans laquelle sont entreposés les assemblages combustibles. Ces assemblages font l’objet de manutentions lors du rechargement ou du déchargement du réacteur, lors de contrôles de leur intégrité ou lors d’opérations de changements d’emplacement des assemblages combustibles dans la piscine. Afin de contrôler l’ambiance du hall de la piscine du bâtiment combustible, une chaîne de mesure de la radioactivité est présente. Dans le cadre de la troisième visite décennale actuellement en cours, certains éléments de cette chaîne de mesure ont été remplacés impliquant le réglage du seuil d’alarme de déclenchement du capteur de mesure de la radioactivité. Cette opération a été réalisée le 18 juillet 2013. Dispositif de protection qui consiste à contenir les produits radioactifs à l'intérieur d'un périmètre déterminé fermé (voir Enceintcettecettt

Le 31 juillet 2013, l’exploitant a identifié, dans le cadre d’un contrôle programmé, que le réglage du seuil d’alarme du capteur était erroné ce qui a rendu indisponible ce capteur entre le 18 et le 31 juillet 2013. Pendant cette période, des manutentions d’assemblages combustibles ont eu lieu. L’indisponibilité du capteur pendant les manutentions d’assemblages combustibles constitue un écart aux spécifications techniques d’exploitation. Dès détection de l’écart, le réglage du capteur a été corrigé.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

En raison de la détection tardive de cet écart et du non-respect des spécifications techniques d’exploitation qui en découle, cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 24/01/2014