Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Défaut de contrôle périodique sur des aspirateurs utilisés pour récupérer de la matière uranifère

Publié le 25/01/2013

Usines de fabrication de combustibles nucléaires Areva NP (Romans-sur-Isère) - Fabrication de substances radioactives - FBFC

La société AREVA - FBFC a déclaré le 18 janvier 2013 à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif relatif à un défaut de contrôle périodique sur des aspirateurs utilisés pour récupérer de la matière uranifère dans son usine de fabrication de combustible située sur la commune de Romans-sur-Isère (Drôme).

Cet incident a concerné l’installation nucléaire de base dédiée à la fabrication d'éléments combustibles standards utilisés dans les réacteurs à eau sous pression. La matière nucléaire utilisée dans cette installation est de l'uranium enrichi à un taux maximal de 5%.

Sur cette installation, des aspirateurs sont utilisés pour aspirer la poussière et les résidus de fabrication. L’accumulation de matière nucléaire dans les aspirateurs peut présenter un risque de criticité, c’est à dire le risque du démarrage d'une réaction nucléaire en chaîne lorsqu'une masse de matière fissile trop importante est rassemblée.

Lors de l’inspection de l’Autorité de sûreté nucléaire du 17 janvier 2013, les inspecteurs ont constaté l’absence de plusieurs contrôles périodiques contribuant à garantir le non-dépassement de la masse autorisée à l’intérieur de certains aspirateurs.

Les contrôles réalisés par l’exploitant à la suite de l’inspection de l’ASN n’ont pas mis en évidence d’aspirateurs non conformes. Cet événement n'a pas eu d'impact sur le personnel ni sur l'environnement.

L’incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des évènements nucléaires) en raison de la répétitivité d’écarts sur l’utilisation des aspirateurs.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014