Défaillance de l’alimentation électrique d’équipements concourant à la sûreté et à la radioprotection de l’installation

Publié le 28/02/2019

Usine de production de radioéléments artificiels (CIS bio international) - Fabrication ou transformation de substances radioactives - Cis-Bio

CIS bio international, exploitant de l’INB 29 à Saclay, a déclaré à l’ASN, le 11 février 2019, la défaillance de l’alimentation électrique d’équipements concourant à la sûreté et à la radioprotection de l’installation.

La société CIS bio international exerce, dans son installation nucléaire de base de Saclay, des activités de recherche et développement, de production et de distribution de produits radiopharmaceutiques et d’appareils à usage médical pour le diagnostic et la thérapie. Ces activités sont réalisées dans un ensemble de locaux et laboratoires répartis dans plusieurs bâtiments. De nombreux équipements de ces locaux et laboratoires nécessitent une alimentation électrique. D’une manière générale, l’alimentation électrique des équipements comporte une alimentation générale venant du réseau extérieur et des armoires internes de transformation et de distribution du courant électrique. En cas de défaillance de l’alimentation normale, une alimentation de secours, assurée par des groupes électrogènes mis en marche automatiquement, alimente les équipements dont le fonctionnement présente des enjeux importants de sûreté et de radioprotection. Certains équipements peuvent, en complément, être alimentés par des batteries.

Dans la nuit du 10 au 11 février 2019, lors d’une coupure brève de l’alimentation normale de l’installation, des dysfonctionnements de matériels électriques n’ont pas permis le rétablissement de l’alimentation normale à la fin de la coupure ni la mise en marche d’un groupe électrogène. Cette situation a entraîné, dans un premier temps, l’arrêt de la ventilation dans le bâtiment des cyclotrons et l’arrêt de certains systèmes de communication internes à l’usine. D’autres équipements ont pu fonctionner quelque temps sur batterie mais ces dernières ont fini par se décharger. Il s’agit en particulier des balises de surveillance radiologiques et du système qui permet la supervision de l’installation.

Après mobilisation des personnels d’astreinte, l’alimentation électrique normale de l’installation a été rétablie 2h10 après la coupure. Les différents équipements ont ensuite été redémarrés et ont été de nouveau disponibles dans la matinée.

Cet incident, qui s’est produit dans un contexte de faible activité nocturne, n’a pas eu de conséquence radiologique dans les locaux, sur le personnel ou l’environnement.

Compte tenu de l’importance pour la sûreté et la radioprotection des équipements ainsi rendus indisponibles par la perte de leur alimentation électrique, Cis bio international a classé l’événement au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 28/02/2019