Découverte d’une ancienne source de radium 226

Publié le 17/01/2019

Usine de production de radioéléments artificiels (CIS bio international) - Fabrication ou transformation de substances radioactives - Cis-Bio

CIS bio international, exploitant de l’INB 29 à Saclay, a déclaré le 11 janvier 2019 la découverte d’une source de radium 226 dans son installation.

La société CIS bio international exerce, dans son installation nucléaire de base de Saclay, des activités de recherche et développement, de production et de distribution de produits radiopharmaceutiques et d’appareils à usage médical pour le diagnostic et la thérapie. Le fonctionnement de l’installation nécessite en particulier l’utilisation de sources scellées, qui sont constituées de matière radioactive encapsulée dans une enveloppe étanche. Ces sources permettent par exemple le fonctionnement correct d’appareils de mesures et d’appareils de radioprotection. L’utilisation de sources scellées est soumise à des dispositions de gestion strictes prévues par la réglementation et complétées par des dispositions spécifiques définies dans les règles d’exploitation de l’installation. Les sources font notamment l’objet :

  • d’un inventaire et des contrôles d’étanchéité périodiques ;
  • d’un suivi de leur localisation dans l’installation ;
  • d’un entreposage de manière sécurisée lorsqu’elles ne sont pas utilisées en permanence ;
  • d’une durée d’utilisation limitée qui peut, dans certains cas, être prolongée après autorisation de l’ASN ;
  • d’une reprise par le fournisseur ou un envoi dans une filière adaptée en fin d’utilisation.

Le 20 décembre 2018, CIS bio international a découvert, dans un local technique de l’installation, une source de radium 226 qui n’était pas utilisée. Cette source aurait été utilisée pour le bon fonctionnement d’un ancien appareil de mesure de gaz rares dans un émissaire de rejets. Elle est supposée présente dans le local depuis au moins 20 ans. Cette source ne figurait pas dans l’inventaire des sources de l’installation. Après contrôle du débit de dose et de l’absence de contamination labile de la source, elle a été entreposée dans un coffre.

La découverte de cette source n’a pas eu de conséquence sur le personnel, car la source était scellée, le débit de dose à son contact faible et le local peu fréquenté.

Cet événement est néanmoins révélateur d’un manque de maîtrise des dispositions de gestion des sources dans l’installation. Deux autres événements significatifs assez récents, mais de nature différente, relatifs à des défauts de gestion des sources avaient été déclarés par CIS bio international.

Compte tenu de la répétition de défaillances dans la gestion des sources, déjà constatées antérieurement, CIS bio international a classé l’événement au niveau 1 de l’échelle INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2019