Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Découpe accidentelle d’un conteneur contenant de la poudre d’uranium enrichi

Publié le 29/04/2014

Usines de fabrication de combustibles nucléaires Areva NP (Romans-sur-Isère) - Fabrication de substances radioactives - FBFC

La société AREVA FBFC a déclaré le 25 avril 2014 à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif relatif à la découpe accidentelle d’un conteneur rempli de poudre d’uranium enrichi dans son usine de fabrication de combustible située sur la commune de Romans-sur-Isère (Drôme).

Cet incident a concerné l’installation nucléaire de base dédiée à la fabrication d'éléments combustibles standards utilisés dans les réacteurs à eau sous pression. La matière nucléaire utilisée dans cette installation est de l'uranium enrichi à un taux maximal de 5%.

Les conteneurs métalliques hors d’usage font l’objet d’une campagne de traitement consistant à les découper dans un sas ventilé et équipé d’un filtre de très haute efficacité (THE) avant de les conditionner sous forme de déchets. Préalablement à ces opérations, les conteneurs métalliques doivent être vidés.

Le 23 avril 2014, deux intervenants ont pris deux conteneurs métalliques en vue de procéder à leur découpe dans le sas prévu à cet effet. Lors de la découpe du premier conteneur, l’un des intervenants a constaté que le conteneur était rempli. Les opérations sur les deux conteneurs ont été immédiatement interrompues et le conteneur qui avait été découpé a été confiné. Les deux conteneurs pleins n’étaient pas des conteneurs rebutés.

La découpe du conteneur a eu lieu dans un sas prévu à cet effet, confiné et surveillé du point de vue radiologique. Les intervenants étaient munis d’équipements de protection contre les risques de contamination. Enfin les opérations ne présentaient pas de risque de réaction nucléaire en chaîne étant donné la nature et les quantités des matières fissiles mises en œuvre. Cet événement n'a donc pas eu de conséquence sur les salariés, sur l’installation ou sur l’environnement.

L’ASN constate néanmoins qu’un événement similaire concernant la découpe accidentelle d’un conteneur contenant de la poudre d’uranium s’est déjà produit en 2009.

En raison de la récurrence de cet événement, celui-ci a été provisoirement classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des évènements nucléaires) qui en compte 8.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 29/04/2014