Débordement d’une cuve d’effluents faiblement radioactifs dans les locaux de l’installation

Publié le 25/03/2010

Zone de gestion des effluents liquides - Transformation de substances radioactives - CEA

Le 18 mars 2010 à 5h00, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) a détecté un débordement d’environ 20 m3 d’effluents faiblement radioactifs de la cuve A9 située dans un local de l’INB n°35 du centre CEA de Saclay.

Cet incident est survenu lors de la réalisation d’essais suite à la rénovation des équipements assurant la réception des effluents radioactifs dans l’installation.

Suite à un défaut du fonctionnement automatique de la pompe d’alimentation de la cuve A9, cette pompe a été basculée en mode manuelle le 17 mars 2010 à 17h00. L’équipe d’intervention a été amenée à réaliser une autre opération dans le nouvel atelier de traitement des effluents liquides STELLA. Elle a ensuite quitté l’installation à 20h00 sans arrêter la pompe. La cuve a alors débordé dans la nuit du 17 au 18 mars. L’eau faiblement radioactive s’est répandue dans la rétention prévue à cet effet, mais a également débordé dans un local adjacent. En outre, le report au poste de contrôle de la formation locale de sécurité (FLS) de l’alarme de détection de fuites dans le local n’a pas fonctionné, ce qui n’a pas permis une intervention rapide.

Après détection du débordement le 18 mars vers 5h00, la pompe a été arrêtée. Les effluents déversés ont ensuite été pompés et entreposés dans une autre cuve.

Cet événement, sans conséquence pour les travailleurs et le public, a été classé au niveau 1 de l’échelle INES, qui en comporte 7, en raison du cumul de défaillances organisationnelles et de défauts identifiés sur l’installation (étanchéité de la rétention, report d’alarme).

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014