Corrosion des vases d’expansion des groupes électrogènes de secours à moteur diesel classé au niveau 1

Publié le 19/01/2018

Anomalie générique

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Penly - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté portant sur l’absence de démonstration de résistance au séisme des vases d’expansion[1] des diesels de secours du fait de défauts liés à un phénomène de corrosion.

Ces défauts résultent notamment d’une maintenance insuffisante de ces matériels. Identifiés par EDF à la centrale nucléaire de Penly en juillet 2017, ils ont fait l’objet d’une déclaration d’événement significatif générique le 9 novembre 2017 à l’ASN, pour sept réacteurs de 1 300 MWe.

Chacun des réacteurs de 1300 MWe des centrales nucléaires françaises dispose de deux diesels de secours. Ces équipements  assurent de façon redondante l’alimentation électrique de certains systèmes de sûreté en cas de défaillance des alimentations électriques externes, notamment à la suite d’un séisme. Les diesels de secours sont composés d’un alternateur, d’un moteur diesel et de systèmes auxiliaires (circuits de refroidissement, de prégraissage, etc.). En cas de perte des alimentations électriques externes provoquée par un séisme, le fonctionnement des diesels de secours pourrait ne plus être assuré, en raison de la défaillance de leurs systèmes auxiliaires.

Les vases d’expansion corrodés des réacteurs concernés ont été réparés ou remplacés entre août et octobre 2017.

L’ASN classe :
  • au niveau 2 de l’échelle INES,
    les défauts de résistance au séisme des vases d’expansion des deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Paluel, compte tenu que les deux groupes électrogènes redondants sont affectés ;
  • au niveau 1 de l’échelle INES,
    les défauts de résistance au séisme des vases d’expansion d’un groupe électrogène de secours à moteur diesel des réacteurs de Nogent 1, Penly 1, Belleville 2, Cattenom 2 et Paluel 3, compte tenu qu’un seul groupe électrogène sur les deux est affecté.

 

________________________________

Le refroidissement des diesels de secours est assuré par plusieurs circuits de refroidissement à circulation d’eau forcée. Les vases d’expansion de ces circuits sont des systèmes auxiliaires permettant d’absorber la variation de volume de l’eau lorsqu’elle se dilate sous l’effet de la chaleur produite par le moteur en fonctionnement.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 19/01/2018