Contamination surfacique d’une salle de l’unité de re-dissolution du Plutonium (URP)

Publié le 20/05/2016

Usine de traitement d'éléments combustibles irradiés provenant des réacteurs nucléaires à eau ordinaire (UP2-800) - Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le 10 mai 2016, AREVA NC a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la radioprotection relatif à la contamination surfacique d’une salle située en zone contrôlée, au sein de l’unité de re-dissolution du Plutonium[1] (URP) de l’usine UP2-800- atelier R1[2] du site de La Hague.

Le 4 mai 2016, trois opérateurs ont identifié, lors du contrôle systématiquement effectué en sortie de zone nucléaire, que leurs chaussures portaient des traces de contamination ; les investigations complémentaires conduites n’ont pas décelé de contamination corporelle.

Les contrôles menés à la suite de ce constat dans les locaux visités par les opérateurs concernés ont révélé une contamination significative en émetteurs radioactifs de type alpha sur le sol de la salle 538-2, située en zone contrôlée au regard des dispositions de radioprotection. La cartographie réalisée le lendemain dans cette salle a mis en évidence une contamination surfacique moyenne en émetteurs alpha à hauteur de 44,5 Bq/cm2 sur les 10 m2 les plus contaminés, le seuil de déclaration d’un événement significatif s’élevant à 4 Bq/cm2. AREVA NC a estimé la surface contaminée à 12 m2. AREVA NC a conduit des opérations d’assainissement en conséquence. Les mesures effectuées par AREVA NC ont confirmé l’absence de contamination dans les salles contiguës.

Les premières analyses effectuées par AREVA NC identifient que cette contamination de locaux pourrait s’avérer consécutive au remplissage en acide d’une cuve de l’URP réalisé le 2 mai 2016. AREVA poursuit ses investigations afin d’identifier toutes les causes de l’événement.

Cet événement n’a pas eu d’incidence sur la sûreté ni sur l’environnement. Aucune contamination corporelle n’a été décelée. Le confinement des substances radioactives dans les installations industrielles est resté assuré. Cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

 

[1] Unité permettant la dissolution électrolytique de poudres d’Oxyde de Plutonium

[2] Atelier assurant le cisaillage et la dissolution des combustibles usagés des centrales nucléaires

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 07/05/2019