Contamination corporelle externe ayant entraîné une exposition supérieure au quart de la limite de dose individuelle annuelle réglementaire

Publié le 16/09/2016

Centrale nucléaire de Chinon B - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 13 septembre 2016, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire un évènement significatif pour la radioprotection (ESR), après la contamination corporelle d’un agent d’une société extérieure.

Le 10 septembre 2016, un agent d’une société prestataire prend son poste de travail en tant que gardien de sas d’entrée dans le bâtiment réacteur (BR) n°2, actuellement à l’arrêt pour la réalisation d’opérations de maintenance dans le cadre de sa visite décennale. A sa sortie de zone contrôlée, une contamination au niveau du cou est détectée. L’agent est immédiatement pris en charge par le service médical du CNPE, qui a procédé ensuite au retrait de la particule radioactive à l’origine de la contamination détectée.

De plus, suite à la détection de la contamination de l’intervenant, des contrôles radiologiques de la zone de travail de l’intervenant contaminé et de son environnement immédiat ont été réalisés par le service compétent en radioprotection du CNPE. Aucune contamination de ces zones n’a été détectée.

L’évaluation faite par l’exploitant du CNPE montre que la dose reçue à la peau par l’intervenant a atteint une valeur supérieure au quart de la dose limite réglementaire qui est de 500 millisievert (mSv), sans toutefois atteindre cette valeur. Sur la base de ce résultat, l’intervenant n’a pas la possibilité d’intervenir prochainement en zone contrôlée.

Compte tenu de la dose reçue à la peau par l’intervenant qui a atteint une valeur supérieure au quart de la dose individuelle réglementaire, l’évènement a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des évènements INES.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 16/09/2016