Contamination à la main d’un intervenant entraînant le dépassement du quart de la limite de dose individuelle annuelle réglementaire d’exposition pour la peau.

Publié le 08/10/2020

Usine de traitement des combustibles irradiés (UP2-400) - Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le 1er octobre 2020, Orano Cycle a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la radioprotection relatif à la contamination d’un travailleur, survenue le 14 octobre 2019 lors d’une opération d’assainissement mise en œuvre dans l’atelier AD1/BDH [1] de l’usine de La Hague. Cette contamination a entraîné le dépassement du quart de la limite de dose individuelle annuelle réglementaire d’exposition pour la peau du salarié.

L’atelier AD1/BDH de l’usine ORANO Cycle de La Hague appartient à l’INB n°33. Dans cet atelier sont réalisées des opérations de décontamination et d’expertise de matériels d’unités nucléaires en provenance des autres ateliers de l’établissement.

Le 14 octobre 2019, un intervenant d’une entreprise extérieure mettant en œuvre la décontamination d’une pale d’agitateur s’était blessé le dessus de l’index de la main droite. Il intervenait selon les préconisations établies pour son activité et portait une tenue étanche ventilée.

Conformément aux procédures de l’exploitant, il avait alors été immédiatement pris en charge par le service de radioprotection et service de médecine du travail de l’établissement. Un suivi spécifique avait été mis en œuvre (analyses radio toxicologiques, anthropogammamétrie) qui avait permis de détecter la présence d’une microparticule fixée au niveau de la peau pouvant entraîner une exposition limitée et localisée. Dans le cadre du suivi médical de l’intervenant, il a été décidé quelques mois plus tard de procéder à une intervention chirurgicale, dans la mesure où le renouvellement naturel de la peau n’avait pas permis l’évacuation de cette particule. L’opération, réalisée en septembre 2020, a permis d’éliminer toute trace résiduelle de la contamination au niveau de la peau.

À l’issue de cette intervention, le médecin du travail de l’établissement a réévalué la dose reçue et confirmé le dépassement du quart de la limite de dose individuelle annuelle réglementaire au niveau de la peau, fixée à 500 mSv/cm² de peau. Cette limite réglementaire n’a toutefois pas été dépassée.

Du fait du dépassement du quart de la limite réglementaire annuelle d’exposition pour un travailleur, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale de classement des événements nucléaires et radiologiques, qui en compte 7 par ordre de gravité).

Depuis la survenue de cet événement, et afin d’éviter son renouvellement, ORANO Cycle a rendu obligatoire l’examen visuel préliminaire de l’état des pièces et le port de gants anti-coupures lors de ce type d’intervention.

___________________

[1] AD1/BDH : atelier dans lequel sont réalisées des opérations d’expertise et d’assainissement / décontamination des équipements et pièces en provenance d’unités nucléaires mécaniques, électromécaniques, électroniques, ou autres, issues des autres ateliers de l’établissement de La Hague.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 08/10/2020