Communiqué n°2 à 17h15 - Incident en voie de résolution à la centrale nucléaire de Fessenheim

Publié le 27/12/2009

Centrale nucléaire de Fessenheim - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 27 décembre, à 05h55, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée par EDF du déclenchement du plan d’urgence interne sur le site de Fessenheim (Haut-Rhin).

Des débris végétaux ont généré une réduction partielle des débits dans les circuits de refroidissement « SEB »[1] mais le débit est resté suffisant pour assurer le refroidissement des équipements concernés et la sûreté de l’installation.

Au moment de cet événement, le réacteur n°1 était à l’arrêt dans le cadre de sa visite décennale. Le réacteur n°2 était en phase de redémarrage après un arrêt de quelques jours.

Cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Depuis, trois éléments nouveaux ont conduit à une amélioration de la situation :

  • l’isolement d’un filtre mal positionné sur circuit SEB ; cette action permet d’éviter l’introduction d’impuretés dans le circuit SEB ;
  • la baisse de la pression et de la température dans le circuit primaire du réacteur n°2 ;
  • une évaluation du débit nécessaire dans le circuit SEB a été menée, pour tenir compte des conditions réelles (faible puissance résiduelle à évacuer compte tenu de l’arrêt du réacteur depuis plusieurs jours, basse température du grand canal d’Alsace) ; cette évaluation montre l’existence de marges importantes (600 m3/h nécessaires contre 1 100 m3/h actuellement disponibles).

En conséquence, l’ASN a levé son organisation nationale d’urgence. Elle demeure néanmoins en contact avec l’exploitant EDF, la préfecture du Haut-Rhin et son appui technique l’IRSN. Dans les prochaines heures, l’ASN va suivre l’évolution de la situation ainsi que les actions qu’EDF continue de mener, notamment pour nettoyer les échangeurs encrassés.

L’ASN assure, au nom de l’État, le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France pour protéger les travailleurs, les patients, le public et l’environnement des risques liés aux rayonnements ionisants. Elle contribue à l’information des citoyens.

  • Contact presse ASN : 06 30 86 93 93

[1] Les circuits « SEB » refroidissent certains circuits importants pour la sûreté et circuits auxiliaires en utilisant de l’eau pompée dans le grand canal d’Alsace.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014