Anomalie au cours du transfert de l’hexafluorure d’uranium appauvri d’un conteneur à paroi mince vers un autre conteneur à l’usine EURODIF PRODUCTION de Pierrelatte (Drôme)

Publié le 09/07/2012

L'usine Georges Besse de séparation des isotopes de l'uranium par diffusion gazeuse - Transformation de substances radioactives - Eurodif

EURODIF PRODUCTION a déclaré le 5 juillet 2012 un événement significatif relatif à une anomalie lors du transfert de l’hexafluorure d’uranium (UF6) appauvri d’un conteneur à paroi mince vers un autre type de conteneur.

Les conteneurs d’UF6 appauvri à paroi mince ne sont pas agréés pour le transport de matière radioactive du fait d’une résistance mécanique insuffisante. EURODIF PRODUCTION dispose d’un parc de conteneurs de ce type pour des raisons historiques et transfère progressivement leur contenu vers des conteneurs agréés pour le transport de façon à ne plus disposer à terme de conteneur à paroi mince contenant de l’UF6 appauvri.

Le 30 juin 2012 à partir de 13h15, sur l’installation nucléaire de base (INB) n° 93 exploitée par EURODIF PRODUCTION, un conteneur à paroi mince rempli d’UF6 a été mis en chauffe dans une étuve pendant plusieurs heures afin de transférer son contenu sous forme gazeuse. La masse transférée restant anormalement basse, le chauffage de l’étuve a finalement été interrompu le 1er juillet à 12h00. Au vu des pressions mesurées dans le conteneur et du temps de chauffage, l’UF6 présent dans le conteneur pourrait, au moins en partie, être passé en phase liquide ce qui n’est pas autorisé. L’UF6 liquide est très volatile et le passage à l’état liquide s’accompagne d’un accroissement de volume important.

Des investigations sont en cours afin de déterminer les causes de cet événement.

Dès que l’anomalie a été détectée, EURODIF PRODUCTION a interrompu les opérations de transfert d’UF6 appauvri afin d’analyser les causes de l’évènement.

La pression dans le conteneur étant restée inférieure à sa pression maximale admise en fonctionnement normal, l’incident n’a pas eu d’impact sanitaire ou environnemental.

En raison de la sortie du domaine de fonctionnement autorisé pour l’installation, cet événement est classé au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7.

Classement INES de l'incident

0 1 2 3 4 5 6 7

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014