Arrêt pour visite décennale du réacteur 2

Publié le 14/08/2018

Centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 02/02/2018

Date de redémarrage du réacteur : 13/07/2018

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice a été arrêté du 2 février 2018 au 13 juillet 2018 pour effectuer sa troisième visite décennale.

Les principales activités réalisées à l'occasion de cet arrêt et contrôlées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • programme de contrôles des organes de robinetterie et des tuyauteries ;
  • épreuve de l’enceinte du bâtiment réacteur ;
  • épreuve hydraulique du circuit primaire principal associée au contrôle décennal de la cuve du réacteur ;
  • intégration des modifications contribuant à l’amélioration de la sûreté, prévues dans le cadre du troisième réexamen de sûreté des réacteurs de 1300 MWe ;
  • maintenance préventive et contrôle des matériels, dont les pompes, les groupes électrogènes de secours, le système électrique et de contrôle-commande, etc. ;
  • renouvellement d’une partie du combustible.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à 6 journées d’inspections inopinées, qui portaient principalement sur le respect des exigences en matière de sûreté, de radioprotection, de protection de l’environnement et de sécurité des personnes.

En outre, l’ASN a procédé au contrôle d’absence de fuite sur le circuit primaire principal pendant l’épreuve hydraulique de ce circuit.

Au cours de cet arrêt, l’exploitant a déclaré quatre événements significatifs concernant la sûreté, classés au niveau 0 de l’échelle INES et un événement significatif concernant la sûreté classé au niveau 1 de l’échelle INES. Quatre événements significatifs concernant la radioprotection ont également été déclarés et classés au niveau 0 de l’échelle INES. Enfin, un événement significatif pour l’environnement a également été déclaré (non classé sur l’échelle INES).

L'ASN considère que l’épreuve hydraulique du circuit primaire principal et que celle de l’enceinte du bâtiment réacteur, ainsi que les activités de contrôle de la cuve du réacteur, se sont déroulées de façon satisfaisante.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 6 juillet 2018 son accord au redémarrage du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice.

D’ici à six mois, EDF adressera au ministre chargé de la sûreté nucléaire et à l’ASN un rapport comportant les conclusions du réexamen périodique de ce réacteur. L’ASN l’analysera et prendra position sur les modalités de la poursuite de l’exploitation du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice.

Publié le 27/03/2018

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Incident de niveau 1 concernant un risque de blocage de grappes de commande [...]

Le 14 février 2018, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au risque de blocage de grappes de commande dû à l’usure prononcée des manchettes thermiques des couvercles des cuves du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire et du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Saint-Alban.

Date de la dernière mise à jour : 14/08/2018