Arrêt pour simple rechargement en combustible du réacteur 2

Publié le 25/02/2021

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 25/10/2029

Date de redémarrage du réacteur : 01/02/2021

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Paluel a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible le 25 octobre 2019, pour atteindre à nouveau sa puissance nominale le 1er février 2021 à 14h56.

Cet arrêt a été marqué par la survenue de deux événements notables :

  •  la découverte, au déchargement du combustible, de dépôts d’oxyde sur une partie importante des assemblages de combustible. Malgré des opérations de nettoyage, les analyses n’ont pas permis à l’exploitant de conclure quant à l’acceptabilité de cet écart. EDF a donc décidé du remplacement complet du cœur du réacteur par des assemblages neufs ou issus de la réserve du parc nucléaire français.
  • la détection, lors de la préparation du redémarrage, de la dégradation d’un des deux tambours filtrant l’eau de mer nécessaire au refroidissement du réacteur. Les analyses réalisées ont mis en cause une défaillance lors des opérations de maintenance du système de protection anticorrosion du tambour.

Ces événements ont entrainé un allongement significatif de la durée de l’arrêt, dont la fin était initialement prévue le 20 décembre 2019.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et le rechargement de combustible,
  • les activités de maintenance et de contrôle à la suite du remplacement des quatre générateurs de vapeur lors de l’arrêt précédent pour visite décennale,
  • la mise en œuvre de mesures de résorption de certains écarts de conformité,
  • la réalisation d’épreuves hydrauliques sur certains circuits.

Sept événements significatifs pour la sûreté de niveau 0 sur l’échelle INES ont été déclarés à l’ASN au cours de l’arrêt, et trois évènements significatifs relatifs à la radioprotection.

En complément des dossiers techniques qu’elle a contrôlés, l’ASN a procédé à six inspections inopinées et une inspection thématique qui ont permis d’examiner l’état des installations et les conditions de sûreté, de radioprotection et de sécurité des opérations sur plusieurs chantiers.

Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 7 janvier 2020, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Paluel.

Date de la dernière mise à jour : 25/02/2021