Arrêt pour simple rechargement du réacteur n° 2

Publié le 28/07/2014

Centrale nucléaire de Gravelines - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 07/06/2014

Date de redémarrage du réacteur : 17/07/2014

Le réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Flamanville a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 7 juin au 17 juillet 2014.

Les principaux chantiers et examens réalisés à l’occasion de cet arrêt et contrôlés par l’Autorité de sûreté nucléaire ont été les suivants :

  • le rechargement du combustible qui, en début d’arrêt, a été entièrement retiré de la cuve pour être entreposé dans la piscine du bâtiment combustible. En fin d’arrêt, le combustible, renouvelé en partie, a été repositionné dans la cuve ;
  • la réparation de l’une des conduites du circuit d’alimentation en eau brute secourue (circuit SEC) participant à la fonction de refroidissement du réacteur ;
  • le traitement de certains écarts affectant les groupes électrogènes de secours du réacteur.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à deux inspections de chantiers inopinées. Ces inspections ont notamment porté sur :

  • les opérations de déchargement du combustible ;
  • les opérations de maintenance réalisées sur les deux groupes électrogènes du réacteur.

Quatre événements significatifs relatifs à la sûreté et un événement significatif relatif à la radioprotection sont survenus au cours de cet arrêt. Ils ont tous été classés au niveau 0 de l’échelle INES.

L’ASN considère que cet arrêt s’est déroulé de façon globalement satisfaisante. Néanmoins, l’ASN considère que les analyses de sureté des écarts détectés sont souvent insuffisantes et ne permettent pas de justifier systématiquement les échéances de traitement retenues. L’ASN a donc demandé[1] à EDF de renforcer son processus d’analyse de l’importance et du traitement des écarts détectés en arrêt de réacteur. Les actions correctives mises en œuvre par EDF seront suivies et contrôlées par l’ASN, notamment lors des prochains arrêts de réacteur de 2015.

Après examen des résultats de contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné, le 11 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur n° 2 de la centrale de Flamanville qui a été couplé au réseau le 17 juillet 2014. La pleine puissance du réacteur a été atteinte le 21 juillet 2014.

[1]Cf. lettre de suite référencée CODEP-CAE-2014-034324 du 25 juillet 2014, publiée sur le site Internet de l’ASN.

Date de la dernière mise à jour : 28/07/2014