Arrêt pour maintenance et renouvellement du combustible du réacteur 2

Publié le 03/12/2019

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 05/10/2019

Date de redémarrage du réacteur : 01/12/2019

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Golfech a été arrêté pour maintenance et renouvellement du combustible du 5 octobre au 1er décembre 2019. Il a été reconnecté au réseau électrique national le 28 novembre 2019.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et suivis par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • les opérations de déchargement et de rechargement du combustible ;
  • le lançage renforcé des plaques tubulaires des 4 générateurs de vapeur ;
  • le contrôle des ancrages des auxiliaires des groupes électrogènes de secours, des gaines de ventilation et des tuyauteries de plusieurs circuits ;
  • le remplacement de certains joints des pompes primaires ;
  • le remplacement d’un dispositif anti-battement sur la pompe primaire n° 2 à la suite d’une fuite d’huile ;
  • la visite de certaines soupapes du circuit de vapeur vive principale au titre de la maintenance préventive ;
  • le contrôle des lignes de purge et tuyauteries d’échappement du circuit de vapeur vive principale.

8 événements significatifs pour la sûreté ont été déclarés au cours de l’arrêt. Un de ces événements, survenu le 8 octobre 2019 et relatif au non-respect des règles générales d’exploitation lors des opérations de vidange du circuit primaire, a été classé au niveau 2 de l’échelle INES.

Pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé du 14 au 18 octobre à une inspection de revue sur le site menée par 13 inspecteurs de l’ASN et 11 experts de l’IRSN. Cette inspection a été notamment l’occasion pour l’ASN de contrôler les mesures mises en œuvre par EDF pour sécuriser le déroulement des opérations de mise à l’arrêt et de redémarrage du réacteur et renforcer la surveillance des activités de conduite à la suite de l’événement du 8 octobre. Cette inspection fera l’objet d’une lettre de suite qui sera publiée dans les prochaines semaines.

L’ASN considère que les opérations de maintenance ont été globalement maîtrisées pendant l’arrêt.

En matière de radioprotection, l’ASN note que le site a rencontré des difficultés pour maîtriser la propreté radiologique de quelques chantiers, et a donc procédé à la modification des conditions d’accès de certaines zones notamment celle de la piscine du bâtiment réacteur.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 21 novembre 2019 son accord au redémarrage pour un cycle du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Golfech.

En savoir plus :

Publié le 02/12/2019

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Événement significatif de sûreté de niveau 2 à la centrale de Golfech

Le 11 octobre 2019, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation lors des opérations de vidange du circuit primaire du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Golfech.

Date de la dernière mise à jour : 03/12/2019