Arrêt pour maintenance et renouvellement du combustible du réacteur 2

Publié le 18/01/2019

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 26/05/2018

Date de redémarrage du réacteur : 01/09/2018

Le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Golfech a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 26 mai au 1er septembre 2018.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • le déchargement et le rechargement du combustible ;
  • la requalification décennale des circuits secondaires principaux ;
  • le remplacement de 4 mécanismes de commandes de grappe ;
  • la réparation des tronçons non isolables du système de filtration d’eau brute ;
  • l’intégration de modifications contribuant à l’amélioration de la sûreté ;
  • de nombreux travaux de maintenance sur les circuits et leurs équipements.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à trois jours d’inspection de chantiers. Ces inspections portaient sur des chantiers de maintenance et des interventions de contrôle dans le bâtiment réacteur. L’ASN a également consacré une journée au contrôle in situ des épreuves hydrauliques des circuits secondaires principaux.

Par ailleurs, au cours de l’arrêt, l’ASN a mené plusieurs inspections sur les thèmes de la troisième barrière de confinement, de la pérennité de la qualification et de l’indépendance et des missions de la filière indépendante de sûreté.

Sept événements significatifs pour la sûreté dont deux classés au niveau 1 de l’échelle INES, deux événements significatifs relatifs à la radioprotection et un événement significatif pour l’environnement liés aux activités réalisées au cours de cet arrêt, ont été déclarés à l’ASN.

Cet arrêt a été marqué par un mouvement social du service conduite qui a impacté l’organisation et le déroulement des activités.

L’ASN considère que cet arrêt s’est globalement bien déroulé, notamment en ce qui concerne la réalisation des épreuves hydrauliques des circuits secondaires principaux.

Toutefois des aléas techniques sont survenus ; des non qualités de maintenances ainsi que des non qualités d’exploitation à l’origine de 6 événements significatifs ont été mises en évidence.

En matière de radioprotection, l’ASN note que le site a rencontré des difficultés pour maîtriser la dosimètre collective prévisionnelle compte tenu notamment du chantier de remplacement des mécanismes commande de grappe non prévu initialement.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 20 août 2018 son accord au redémarrage du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Golfech.

En savoir plus :

Inspection du 20/06/2018 au 05/07/2018

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Inspection de chantiers de l’arrêt pour visite partielle du réacteur 2
Télécharger

INSSN-BDX-2018-0050

(PDF - 115,44 Ko)

Inspection du 07/06/2018

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Troisième barrière de confinement
Télécharger

INSSN-BDX-2018-0047

(PDF - 138,49 Ko)

Inspection du 26/06/2018

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Pérennité de la qualification
Télécharger

INSSN-BDX-2018-0049

(PDF - 142,05 Ko)

Inspection du 10/07/2018

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Indépendance et missions de la filière indépendante de sûreté
Télécharger

INSSN-BDX-2018-0043

(PDF - 286,33 Ko)

Publié le 21/06/2018

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Inhibition de la fermeture automatique des vannes d’isolement du bâtiment réacteur non autorisée

Le 8 juin 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Golfech a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à une inhibition de la fermeture automatique des vannes d’isolement du bâtiment réacteur non autorisée par les règles générales d’exploitation.

Publié le 10/08/2018

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Dépassement de la température autorisée d’un réservoir d’eau de secours

Le 27 juillet 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Golfech a déclaré à l'ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au dépassement de la température maximale admissible d’un réservoir d’eau de secours fixée par les règles générales d’exploitation.

Date de la dernière mise à jour : 18/01/2019