Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°4

Publié le 17/11/2008

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 11/10/2008

Date de redémarrage du réacteur : 13/11/2008

Le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Cattenom a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 11 octobre au 13 novembre 2008.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • Examen télévisuel de bouchons posés pour obturer les entrées et sorties de tubes de 3 générateurs de vapeur. Un générateur de vapeur (GV) comporte un faisceau tubulaire composé d'environ 3300 tubes en forme de U renversé. Dans le cadre des opérations de maintenance sur les GV, EDF procède au bouchage de certains tubes qui présentent des défauts. A la suite d'un examen réalisé sur le réacteur n°2 de Saint-Alban, EDF a constaté qu'un des bouchons avait disparu. L'ASN a alors demandé à EDF de procéder à l'examen de pose de bouchons des réacteurs concernés. Les examens réalisés sur le réacteur 4 de Cattenom pour contrôler l'ensemble des tubes concernés n'ont mis en évidence aucune anomalie ;
  • Remplacement de manière préventive du moteur d'une des 4 pompes primaires. Les pompes primaires assurent la circulation de l'eau dans le circuit primaire et donc le refroidissement du coeur.

Lors de cet arrêt, le CNPE de Cattenom a déployé pour la première fois le projet EVEREST. Ce projet piloté par le CNPE de Golfech en coopération avec les sites de Civaux et de Cattenom consiste à permettre l'accès en zone contrôlée en « bleu de travail » et à utiliser une sur-tenue uniquement pour les zones présentant un risque de contamination.

Un événement significatif pour la sûreté, classé au niveau 1 de l'échelle INES, s'est produit lors de cet arrêt. Le 22 octobre 2008, lors du déchargement du combustible, un défaut d'étanchéité sur une traversée, ouverte le 15 octobre 2008 pour réaliser un passage de câbles, a été détecté. A la découverte de l'écart, les manipulations de combustible ont été suspendues afin de réajuster le dispositif garantissant l'étanchéité de la traversée. Le déchargement a ensuite repris.

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a inspecté :

  • la surveillance des travaux de robinetterie, mécanique et tuyauterie ;
  • le respect du système d'assurance qualité d'EDF ;
  • la surveillance des prestataires ;
  • la radioprotection, la propreté radiologique et le respect du code du travail sur divers chantiers en zone contrôlée.

L'ASN estime que cet arrêt s'est correctement déroulé.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné son accord au redémarrage du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Cattenom le 7 novembre 2008.

Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014