Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 3

Publié le 08/08/2008

Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 25/04/2008

Date de redémarrage du réacteur : 06/07/2008

Le réacteur n°3 de la centrale nucléaire du Tricastin a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 25 avril au 6 juillet 2008 (du découplage au couplage réseau).

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :
- contrôles des tubes sur les 3 générateurs de vapeur ;
- renforcement de la filtration située au niveau des puisards des circuits d'injection de sécurité et d'aspersion de l'enceinte : mise en place de capteurs de niveau plus performants et installation d'un dispositif à plus grande surface de filtration permettant de se prémunir contre le risque de perte de débit par bouchage des filtres ;
- visite complète ou interne, remise en conformité ou changement de plusieurs vannes, soupapes et clapets sur les circuits de refroidissement primaire, d'injection de sécurité, de contrôle volumétrique et chimique, de vapeur principale ;
- changement du stator de l'alternateur ;
- modifications liées à la recharge en combustible gestion « parité MOX » dont :
. la mise en place de 4 grappes de régulation supplémentaires ;
. l'arrêt automatique des pompes primaires sur haute pression enceinte ;
. l'augmentation du volume utile et de la concentration en bore de la bâche de traitement et de réfrigération de l'eau des piscines de stockage du combustible.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à 4 inspections inopinées qui portaient sur :
- le respect des dispositions de sûreté et d'assurance qualité sur divers chantiers ;
- le respect des dispositions de radioprotection en terme de balisage, de conditions d'accès et de sorties de zones contrôlées ;
- la qualité du tri et de la gestion des déchets ;
- le respect des dispositions contre le risque incendie ;
- la tenue des chantiers et le respect de la législation du travail.

L'ASN retient principalement de cet arrêt des difficultés d'organisation et de réalisation sur divers chantiers et a demandé à l'exploitant de présenter une analyse des problèmes rencontrés.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 20 juin 2008 son accord au redémarrage du réacteur n°3 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014