Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 3

Publié le 18/11/2005

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 01/10/2005

Date de redémarrage du réacteur : 07/11/2005

Le réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Paluel a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 1er octobre au 7 novembre 2005.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • remplacement des six armoires de pilotage des soupapes de protection du circuit primaire principal. Lors d'un contrôle, l'exploitant a découvert la présence de bore dans la purge de ces armoires ce qui l'a conduit à les remplacer ;
  • mise en oeuvre d'un programme d'étude et d'expertise des tubes des quatre générateurs de vapeur. Chaque générateur de vapeur contient plusieurs milliers de tubes qui permettent les échanges de chaleur entre l'eau du circuit primaire et l'eau des circuits secondaires pour la production de la vapeur alimentant la turbine. Au cours de cet arrêt, onze tubes présentant des signaux d'usure ont été bouchés préventivement ;
  • rechargement du combustible. En début d'arrêt, le combustible est entièrement retiré de la cuve pour être entreposé dans le bâtiment combustible. En fin d'arrêt, le combustible, renouvelé en partie, effectue le chemin inverse ;
  • remplacement de plusieurs caissons du poste d'évacuation de l'énergie électrique. Certains caissons présentaient des signes de corrosion importante qui ont conduit l'exploitant à les remplacer afin de garantir un fonctionnement correct de ces équipements ; 
  • remplacement des filtres à coquillages du condenseur. Lors des arrivées massives d'algues survenues en 2004, une partie des filtres à coquillages du réacteur n° 3 avait été endommagée. Ces filtres ont été totalement remplacés au cours de cet arrêt.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à 3 inspections, toutes inopinées. Ces inspections portaient notamment sur :

  • le respect des dispositions de radioprotection sur divers chantiers ;
  • le déroulement des contrôles radiographiques des soudures ;
  • le déroulement de la réparation du poste d'évacuation de l'énergie électrique ;
  • le remplacement des grilles de filtration des tambours filtrant de la station de pompage ;
  • le contrôle du remplacement des filtres à coquillages du condenseur.

L'ASN considère que cet arrêt s'est correctement déroulé.

Après examen des résultats de contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'ASN a donné le 3 novembre 2005 son accord au redémarrage du réacteur n° 3 de la centrale de Paluel.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014