Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Paluel (Seine-Maritime)

Publié le 24/05/2011

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 26/02/2011

Date de redémarrage du réacteur : 25/04/2011

Le réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Paluel a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 26 février au 25 avril 2011.

Les principaux chantiers réalisés à l’occasion de cet arrêt et contrôlés par l’Autorité de sûreté nucléaire ont été les suivants :

  • Le remplacement du joint n°1 de l’un des groupes moto-pompe primaires1 ;
  • Le remplacement des joints d’huile du groupe turbo-alternateur. Ils permettent de préserver l’arbre rotatif de l’alternateur de tout frottement avec les bagues support susceptibles de dégrader la surface métallique de l’arbre ;
  • Le remplacement des diaphragmes de certaines tuyauteries du circuit d’alimentation en eau des générateurs de vapeur ;
  • Le rechargement du combustible qui, en début d’arrêt, a été entièrement retiré de la cuve pour être entreposé dans la piscine de stockage du combustible2. En fin d’arrêt, le combustible, renouvelé en partie, a effectué le chemin inverse.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à deux inspections inopinées (cf. lettre de suites). Ces inspections portaient notamment sur :

  • le respect des dispositions de radioprotection sur divers chantiers,
  • le contrôle du remplacement des joints d’huile du groupe turbo-alternateur,
  • le contrôle du remplacement des diaphragmes des tuyauteries du circuit d’alimentation en eau des générateurs de vapeur,
  • les opérations de maintenance réalisées sur le GMPP,
  • les contrôles télévisuels des assemblages combustible réalisés dans la piscine de stockage.

L’Autorité de sûreté nucléaire considère que cet arrêt s’est correctement déroulé.

Après examen des résultats de contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 1er avril 2011, son accord au redémarrage du réacteur n° 3 de la centrale de Paluel qui a été couplé au réseau le 25 avril 2011.

1Les Groupes Moto-Pompe Primaires (GMPP), au nombre de 4 pour un réacteur 1300 MW, assurent la circulation de l’eau dans le circuit primaire et donc le refroidissement du cœur du réacteur. Le corps de chaque GMPP est constitué de trois niveaux de joints refroidis de manière continue à l’eau (la puissance de fonctionnement d’une GMPP est de l’ordre de 5 MW).

2 La piscine de stockage du combustible a deux fonctions. D’une part, elle reçoit l’ensemble des assemblages du cœur du réacteur pendant les arrêts pour rechargement, d’autre part, elle sert au stockage des assemblages usés dans l’attente de leur envoi vers une usine de retraitement.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014