Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°2

Publié le 14/12/2006

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 23/09/2006

Date de redémarrage du réacteur : 10/11/2006

Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Paluel a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 23 septembre au 10 novembre 2006. Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire ont été les suivants :

  • Rechargement du combustible avec un dispositif de manutention modifié. Cette modification a été réalisée à la suite d'un choc entre deux assemblages de combustibles (Lire l'avis d'incident du 17/11/2006). 
  • Remplacement de 28 cannes chauffantes du pressuriseur. Ces résistances électriques permettent de réguler la pression du circuit primaire
  • Remplacement d'un moteur de pompe primaire, qui assure la circulation de l'eau dans le circuit primaire et donc le refroidissement du coeur. 
  • Remplacement de plusieurs caissons du poste d'évacuation de l'énergie électrique. Certains caissons présentaient des signes de corrosion importante qui ont conduit l'exploitant à les remplacer afin de garantir un fonctionnement correct de ces équipements. 
  • Remplacement de deux chaînes neutroniques. Ces moyens de mesure permettent de surveiller en permanence le flux de neutrons émis par le coeur du réacteur, et de détecter toute augmentation intempestive de puissance. 
  • Remplacement des filtres des puisards RIS/EAS. Ces filtres, placés au niveau bas du bâtiment réacteur, permettent en cas de fuite du circuit primaire de récupérer l'eau, permettant ainsi d'alimenter le circuit d'injection de sécurité (RIS) et le circuit d'aspersion dans l'enceinte (EAS). 
  • Mise en conformité de matériels de la station de pompage. Certains matériels présentaient des signes de corrosion qui ont conduit l'exploitant à réaliser des travaux permettant d'assurer leur bon fonctionnement.

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à 3 inspections, toutes inopinées. Ces inspections portaient notamment sur :

  • le respect des dispositions de radioprotection sur divers chantiers ; 
  • le déroulement des contrôles radiographiques de soudures ; 
  • le déroulement de la réparation de l'injection aux joints des moteurs des pompes primaires
  • le déroulement du chantier de remplacement des cannes chauffantes du pressuriseur.

L'Autorité de sûreté nucléaire considère que cet arrêt s'est correctement déroulé, hormis le choc entre deux assemblages combustibles survenu en début d'arrêt.

Après examen des résultats de contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 3 novembre 2005 son accord au redémarrage du réacteur n°2 de la centrale de Paluel.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014