Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 2

Publié le 25/05/2007

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 13/04/2007

Date de redémarrage du réacteur : 15/05/2007

Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a été arrêté pour maintenance et renouvellement du combustible du 13 avril au 15 mai 2007.

Outre le renouvellement d'une partie du combustible et la maintenance programmée, les principaux chantiers réalisés par l'exploitant à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

-    Contrôle de l'étanchéité des assemblages combustibles du coeur du réacteur ;
-    Examen télévisuel de la partie « secondaire » des quatre générateurs de vapeur. Les générateurs de vapeur sont des échangeurs thermiques entre l'eau du circuit primaire, portée à haute pression et haute température dans le coeur du réacteur, et l'eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine ;
-    Contrôle et recalage des dispositifs anti-débattement du circuit primaire principal. Ces dispositifs ont pour fonction de limiter les déplacements des composants et des tuyauteries du circuit primaire dans l'éventualité d'un séisme ou d'une rupture de tuyauterie.

Un événement significatif pour la sûreté survenu pendant l'arrêt a été classé au niveau 1 sur l'échelle INES. Il concerne un manque de surveillance lors de la vidange du circuit primaire, qui a entraîné la vidange d'un volume d'eau du circuit primaire supérieur à ce qui était prévu.


Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à trois inspections, toutes inopinées. Ces inspections ont porté sur :

-    Le déroulement des chantiers de maintenance pendant l'arrêt du réacteur, notamment celui des pompes primaires qui assurent la circulation de l'eau dans le circuit primaire ;
-    Le contrôle par EDF de la surveillance de ses prestataires ;
-    Les opérations de conduite du réacteur à l'arrêt ;
-    Les opérations de déchargement de combustible ;
-    La radioprotection et le respect du Code du travail sur divers chantiers en zone contrôlée.
Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 11 mai 2007 son accord au redémarrage du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014