Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°2

Publié le 23/12/2008

Centrale nucléaire de Golfech - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 13/09/2008

Date de redémarrage du réacteur : 19/11/2008

Le réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Golfech a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 13 septembre au 19 novembre 2008.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • La requalification complète des 4 boucles du circuit secondaire principal1 ;
  • Le contrôle des tubes des générateurs de vapeur, qui a entraîné le bouchage des tubes présentant des signes d'usure ;
  • Le remplacement des filtres et puisards des système d'injection de sécurité et d'aspersion de secours de l'enceinte2 par des filtres de conception nouvelle ;
  • Le remplacement de deux chaînes de mesure neutronique de niveau de puissance permettant de surveiller, en fonctionnement normal, le flux de neutrons émis par le coeur du réacteur.

Deux événements significatifs pour la sûreté ont été classés au niveau 1 de l'échelle INES lors de cet arrêt. Le 1er événement concerne la baisse du niveau d'eau dans la piscine de désactivation en dessous du niveau requis par les spécifications techniques d'exploitation (STE). Le 2ème événement concerne la non prise en compte du retour d'expérience ayant entraîné des écarts concernant les graisses utilisées sur du matériel important pour la sûreté.

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à 3 inspections de chantier. Ces inspections portaient sur des chantiers de maintenance et des interventions de contrôle dans le bâtiment réacteur et dans la salle des machines.

En outre, une inspection a été réalisée sur le thème des équipements sous pression.

L'arrêt a été marqué par des aléas techniques et une grève d'une partie du personnel qui ont conduit à prolonger la durée de l'arrêt de plus de trois semaines. Par ailleurs, trois assemblages combustibles présentant des défauts d'étanchéité ont été déchargés. Ces assemblages vont faire l'objet d'un programme de contrôles dont les résultats seront transmis à l'ASN.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 12 novembre 2008 son accord au redémarrage du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Golfech.

 

Pour en savoir plus :

Notes :

  • 1 La réglementation en matière d'équipements sous pression demande que, tous les 10 ans, ces appareils soient contrôlés avec notamment une épreuve hydraulique. Cette épreuve consiste à soumettre ce circuit à une pression supérieure de 20% à sa pression de calcul et constitue un test global de résistance.
  • 2 Ces filtres ont pour fonction d'éviter l'aspiration de débris dans le circuit de recirculation d'eau en situation accidentelle.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014