Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 2

Publié le 24/10/2005

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 10/09/2005

Date de redémarrage du réacteur : 16/10/2005

Le réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Cattenom a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 10 septembre au 16 octobre 2005.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • Remplacement de deux chaînes de mesure du flux neutronique. L'exploitant surveille en permanence le flux de neutrons émis par le coeur du réacteur pour pouvoir contrôler toute augmentation intempestive de puissance. Il dispose pour cela de divers moyens de mesures dont les chaînes de mesure du flux neutronique. Lors de cet arrêt, une des chaines dites « intermédiaires » utilisées lors du démarrage du réacteur et une des chaînes dites « sources » capables de mesurer de très faibles flux lorsque le réacteur est à l'arrêt ont été changées ;
  • Contrôle périodique des tubes des quatre générateurs de vapeur. Chaque générateur de vapeur contient plusieurs milliers de tubes, qui permettent les échanges de chaleur entre l'eau du circuit primaire et l'eau du circuit secondaire pour la production de la vapeur alimentant la turbine ;
  • Modification des chaînes de mesure de radioactivité du circuit secondaire. Ces chaînes permettent de détecter une fuite d'eau radioactive au niveau des tubes des générateurs de vapeur. La radioactivité du circuit secondaire est surveillée en permanence en divers points et des alarmes retransmises en salle de commande préviennent les opérateurs de toute valeur anormale ;
  • Remplacement des câbles d'alimentation électrique des pompes du circuit de circulation d'eau brute. Ces pompes, qui sont au nombre de deux, assurent la circulation de l'eau brute destinée au refroidissement du circuit secondaire pendant les phases d'exploitation du réacteur. EDF a décidé de remplacer ces câbles par précaution et en complément des travaux déjà réalisés sur les quatre réacteurs, à la suite de l'incendie qui s'est déclaré le 16 mai 2004 dans une traversée située entre le bâtiment électrique et la salle des machines du réacteur n° 2 ;
  • Contrôle de certains coffrets de raccordement électrique susceptibles de présenter des défauts d'isolement. Ces vérifications font suite à l'anomalie générique classée au niveau 2 par l'ASN. Les défauts d'isolement pourraient empêcher le fonctionnement de différents matériels (moteurs, vannes) dans certaines conditions accidentelles entraînant la présence d'eau ou de vapeur d'eau dans le bâtiment réacteur. Lorsque des défauts ont été constatés lors du contrôle, les coffrets ont été réparés.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à 6 inspections dont 2 inopinées sur le réacteur n° 2. Ces inspections portaient sur :

  • La surveillance de travaux de robinetterie et de tuyauterie ; 
  • Le respect des documents opératoires, le système d'assurance qualité d'EDF et la surveillance des prestataires ;
  • La radioprotection et le respect du Code du travail sur divers chantiers en zone contrôlée ;
  • Les opérations de changement du combustible ;
  • Le respect de la réglementation concernant la prévention et la limitation des nuisances et des risques externes résultant de l'exploitation des installations nucléaires de base ;
  • La gestion et l'utilisation des sources de rayonnements ionisants employés dans le cadre de contrôles non destructifs ;
  • La prise en compte des « facteurs organisationnels et humains » dans le fonctionnement de la centrale.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'ASN a donné le 13 octobre 2005 son accord au redémarrage du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Cattenom.

 

Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014