Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 1

Publié le 21/07/2014

Centrale nucléaire de Chooz B - Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 21/03/2014

Date de redémarrage du réacteur : 27/06/2014

Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Chooz a été arrêté pour maintenance et renouvellement du combustible du 21 mars 2014 au 27 juin 2014.

Parmi les activités de maintenance réalisées lors de cet arrêt, l’ASN retient en particulier les travaux de remplacement à titre préventif de la visserie assurant la liaison entre le moteur et la partie hydraulique des pompes du circuit primaire ainsi que les activités de remise en conformité de la visserie de certains robinets.

L’Autorité de sûreté nucléaire a procédé au cours de cet arrêt à trois inspections inopinées sur une vingtaine de chantiers. Ces inspections ont porté sur les conditions de réalisation des travaux, la sécurité et la radioprotection des travailleurs.

En outre, trois inspections annoncées ont été menées sur les thèmes suivants :

  • le respect des référentiels liés aux interventions en zone contrôlée ;
  • la maîtrise des activités confiées à des prestataires ;
  • le respect de la réglementation en matière d’équipements sous pression nucléaires.

Pendant cet arrêt, l’exploitant a déclaré cinq événements significatifs classés au niveau 0 de l’échelle INES concernant la sûreté. La cause essentielle de ces cinq événements est le non respect des règles générales d’exploitation du réacteur. Deux événements significatifs concernant le transport des matières radioactives et un événement concernant la radioprotection ont également été déclarés par l’exploitant.

L’Autorité de sûreté nucléaire a noté, parmi les faits marquants de l’arrêt du réacteur :

  • les conditions perfectibles de radioprotection et de propreté radiologique ;
  • la rupture d’une tuyauterie de lubrification d’un cylindre d’un groupe électrogène de secours, remise en état, qui a fait l’objet d’une déclaration par l’exploitant d’évènement significatif pour la sûreté le 11 juillet 2014, en cours d’examen par l’ASN.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné son accord le 18 juin 2014 au redémarrage du réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Chooz.

Date de la dernière mise à jour : 21/07/2014