Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 1

Publié le 29/06/2012

Centrale nucléaire de Paluel - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 07/04/2012

Date de redémarrage du réacteur : 04/06/2012

Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Paluel a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 7 avril au 4 juin 2012.

Les principaux chantiers réalisés par EDF à l’occasion de cet arrêt et contrôlés par l’Autorité de sûreté nucléaire ont été les suivants :

  • Le rechargement du combustible : en début d’arrêt, le combustible a été entièrement retiré de la cuve pour être entreposé dans la piscine d’entreposage du combustible. En fin d’arrêt, le combustible, renouvelé en partie, a effectué le chemin inverse ;
  • Les « lançages renforcés » des 4 générateurs de vapeur : ces opérations consistent à nettoyer les plaques tubulaires des générateurs de vapeur par des jets de vapeur haute pression pour éliminer les éventuelles zones d’accumulation de dépôts ;
  • La visite et l’inspection réglementaire de 8 soupapes de protection des surpressions du circuit secondaire principal : depuis plusieurs années, des fuites sans conséquence pour la sûreté étaient détectées sur ces équipements qui font l’objet par EDF, d’un programme de contrôle et de réparation qui a été accepté par l’Autorité de sûreté nucléaire ;
  • Le remplacement des diaphragmes de certaines tuyauteries du circuit d’alimentation en eau des générateurs de vapeur ;
  • Le contrôle des charpentes métalliques du bâtiment réacteur et de l’espace entre-enceinte.

Pendant cet arrêt, en complément de tous les dossiers techniques qu’elle a contrôlés, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à trois inspections inopinées dont une au titre de l’inspection du travail. Ces inspections portaient notamment sur :

  • Les conditions d’intervention et le déroulement de plusieurs chantiers situés dans le bâtiment réacteur (BR), dans le bâtiment des auxiliaires nucléaires (BAN), dans le bâtiment combustible (BK) et dans la salle des machines ;
  • Le respect des dispositions de radioprotection et de sécurité sur ces chantiers ;
  • L’état général des installations.

Six événements significatifs pour la sûreté, classés au niveau 0 de l’échelle INES, ont été déclarés au cours de l’arrêt. Ils concernent des écarts de conduite, de lignage de circuits et des défauts de maintenance. Un événement significatif pour la sûreté classé au niveau 1 de l’échelle INES a également été déclaré à la suite d’une indisponibilité prolongée du turboalternateur de secours.

L'ASN estime que cet arrêt s'est correctement déroulé pour la plupart des opérations de maintenance et des interventions prévues et notamment pour les chantiers inspectés. Cependant, l’ASN considère que l’exploitant a manqué de réactivité et d’anticipation lors des aléas survenus en fin d’arrêt concernant :

  • le turbo-alternateur de secours : une défaillance matérielle l’a rendu indisponible pendant une durée supérieure à celle autorisée par les règles générales d’exploitation (RGE). Plusieurs erreurs de maintenance liées, d’une part, à l’échange standard d’un organe de régulation mal monté en usine et, d’autre part, aux réglages effectués lors des différentes interventions sont directement à l’origine de l’indisponibilité de ce matériel ;
  • le groupe turbo-alternateur de production d’électricité situé dans la salle des machines : plusieurs interventions ont été nécessaires pour effectuer les réglages de certains paliers de l’arbre du groupe.

L’ASN a demandé la mise en place d’actions visant à tirer un retour d’expérience rapide de ces aléas pour éviter la survenue d’événements similaires pendant les deux autres arrêts de réacteur de la centrale nucléaire de Paluel à venir en 2012.

Après examen des résultats de contrôles, des travaux effectués durant l’arrêt, et des justifications techniques fournies, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 18 mai 2012 son accord au redémarrage du réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Paluel qui a été couplé au réseau électrique le 4 juin 2012, et qui a atteint sa pleine puissance le 10 juin 2012.

Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014