Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 1

Publié le 30/11/2012

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 22/06/2012

Date de redémarrage du réacteur : 04/11/2012

Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 22 juin au 4 novembre 2012.

Outre le renouvellement d’une partie du combustible et la maintenance programmée, les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt ont été les suivantes :

  • le nettoyage préventif des quatre générateurs de vapeur ;
  • l’amélioration des performances de la machine de chargement et de transfert des éléments combustibles ;
  • le remplacement de deux pôles du transformateur principal ;
  • le remplacement des deux réchauffeurs du circuit secondaire.

Douze événements significatifs impliquant la sûreté ont été déclarés à l’ASN dont quatre ont été classés au niveau 1 de l’échelle INES. Ces derniers concernent :

  • le non-respect de la conduite à tenir à la suite de l’indisponibilité des ventilateurs du bâtiment des auxiliaires nucléaires ;
  • le passage en état de repli à la suite de la défaillance la motorisation de deux robinets redondants ;
  • deux surpressions de type « coup de bélier » survenues les 24 juin et 1er septembre 2012 sur le circuit secondaire principal ;
  • un défaut de serrage, à caractère générique, de la visserie de 103 vannes qualifiées au séisme.

Deux événements significatifs impliquant la radioprotection ont également été déclarés à l’ASN.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a procédé à sept jours d’inspections inopinées, qui ont porté sur :

  • le contrôle de la bonne application des principes de sûreté et de sécurité lors de plusieurs chantiers de maintenance ;
  • l’organisation de la radioprotection, de la gestion des sources et des activités de gammagraphie ;
  • la supervision de l’organisme habilité et agréé pour le contrôle des équipements sous pression en service ;
  • les éléments justifiant l’aptitude des appareils du circuit primaire principal et des circuits secondaires principaux à être remis en service.

L’ASN a constaté au cours de cet arrêt de réacteur des défauts de qualité dans les opérations de maintenance, qui ont conduit à la prolongation de l’arrêt pour une durée d’environ deux mois. L’ASN a demandé à l’exploitant de dresser un bilan de ces défauts de maintenance, avec mise en place d’actions correctives, en préalable à l’arrêt à venir du réacteur n°2.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’ASN a donné le 14 septembre 2012 son accord au redémarrage du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine. Toutefois, à la suite de la découverte de plusieurs anomalies sur des matériels, dont une défaillance sur le circuit de régulation de la turbine, qui n’est pas classée de sûreté, l’exploitant n’a pu procéder au redémarrage du réacteur qu’à partir du 4 novembre 2012.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014