Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 1

Publié le 05/07/2011

Centrale nucléaire de Flamanville - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 14/05/2011

Date de redémarrage du réacteur : 20/06/2011

Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Flamanville a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 14 mai au 20 juin 2011.

Les principaux chantiers réalisés à l’occasion de cet arrêt et contrôlés par l’Autorité de sûreté nucléaire ont été les suivants :

  • La remise en conformité (graissage et resserrage) de la boulonnerie d’assemblages sensibles du circuit primaire, du circuit d’injection de sécurité et du circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt.
  • Le remplacement du bouchon du tube L10C013 sur le générateur de vapeur n°43.
  • Les lançages renforcés sur les 4 générateurs de vapeur. Ces opérations consistent à attaquer les éventuelles zones d’accumulation de boues dures au niveau des plaques tubulaires des générateurs de vapeur par des jets de vapeur à 300 bars.
  • Le rechargement du combustible qui, en début d’arrêt, a été entièrement retiré de la cuve pour être entreposé dans la piscine de stockage du combustible2. En fin d’arrêt, le combustible, renouvelé en partie, a effectué le chemin inverse.
  • Les essais de fonctionnement de la motopompe du circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur afin de déceler d’éventuels phénomènes vibratoires atypiques.
  • La réparation définitive de la tuyauterie fuyarde de liaison des bâches à fioul du diesel.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a procédé à deux inspections inopinées. Ces inspections portaient notamment sur :

  • Les conditions d’intervention et de déroulement de certains chantiers situés dans le bâtiment réacteur (BR), dans le bâtiment des auxiliaires nucléaires (BAN), dans le bâtiment combustible (BK), dans la salle des machines et sur des tuyauteries d’évacuation de la vapeur ;
  • Le respect des dispositions de radioprotection et de sécurité sur différents chantiers ;
  • L’état général des installations.

L’Autorité de sûreté nucléaire considère que cet arrêt s’est correctement déroulé.

Après examen des résultats de contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 20 juin 2011, son accord au redémarrage du réacteur n° 1 de la centrale de Flamanville qui a été couplé au réseau le 24 juin 2011 et a atteint sa pleine puissance le 29 juin 2011.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014