Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 1

Publié le 02/04/2008

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 09/02/2008

Date de redémarrage du réacteur : 16/03/2008

Le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Cattenom a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 9 février au 16 mars 2008.

Les principaux chantiers réalisés à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  1. Contrôle périodique des tubes des quatre générateurs de vapeur. Chaque générateur de vapeur contient plusieurs milliers de tubes, qui permettent les échanges de chaleur entre l'eau du circuit primaire et l'eau du circuit secondaire pour la production de la vapeur alimentant la turbine. Ces contrôles ont révélé qu'aucun tube ne nécessitait d'être bouché ;
  2. Examen télévisuel des générateurs de vapeur afin d'évaluer leur niveau de colmatage. Le colmatage des générateurs de vapeur est susceptible de générer des vibrations des tubes pouvant conduire à terme à leur fissuration ;
  3. Remplacement de manière préventive de cinq des douze chambres de mesures neutroniques, qui mesurent la puissance neutronique du réacteur.

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à deux inspections dont une inopinée (consulter la lettre de suite des inspections). Ces inspections portaient en particulier sur :

  1. Les conditions de réalisation de l'examen télévisuel des générateurs de vapeur ;
  2. La surveillance des travaux de robinetterie, mécanique et tuyauterie ;
  3. Le respect du système d'assurance qualité d'EDF ;
  4. La surveillance des prestataires ;
  5. La radioprotection, la propreté radiologique et le respect du code du travail sur divers chantiers en zone contrôlée.

 

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 7 mars 2008 son accord au redémarrage du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Cattenom, assorti d'une limitation de la puissance à 93% de la puissance nominale afin de conserver les marges suffisantes pour tenir compte du niveau de colmatage des générateurs de vapeur.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014