Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube)

Publié le 26/05/2008

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Date de l'arrêt du réacteur : 22/03/2008

Date de redémarrage du réacteur : 21/05/2008

Le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a été arrêté pour maintenance et renouvellement du combustible du 22 mars au 21 mai 2008.

Outre le renouvellement d'une partie du combustible et la maintenance programmée, les principaux chantiers réalisés par l'exploitant à l'occasion de cet arrêt et contrôlés par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivants :

  • Contrôle des générateurs de vapeurs permettant d'assurer le refroidissement du circuit primaire ;
  • Remplacement d'une chambre de mesure de la puissance nucléaire ;
  • Maintenance des groupes motopompe primaire ;
  • Maintenance de l'alternateur et de la turbine ;
  • Réalisation de modifications sur du matériel important pour la sûreté ;
  • Maintenance de la robinetterie du circuit primaire et secondaire.

Pendant cet arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a procédé à quatre inspections dont trois inopinées qui ont permis d'inspecter vingt-sept chantiers.
Ces inspections ont porté sur :

  • La surveillance des activités liées à l'arrêt du réacteur ;
  • Le contrôle par EDF de la surveillance de ses prestataires ;
  • L'utilisation de Dispositions et Moyens Particuliers (DMP) et l'application d'une consigne temporaire d'exploitation ;
  • La radioprotection et le respect du Code du travail sur divers chantiers en zone contrôlée ;
  • Le remplacement des filtres des puisards du bâtiment réacteur (1).

« Consulter la lettre de suite d'inspection »

De nombreux aléas techniques et organisationnels ont également retenu l'attention de l'Autorité de sûreté nucléaire, dont 7 événements significatifs. Un d'entre eux concernait la radioprotection et les autres la sûreté. Ces événements ont été classés au niveau zéro de l'échelle INES.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné le 30 avril 2008 son accord au redémarrage du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine.

(1) Ces filtres ont pour fonction d'éviter l'aspiration de débris dans le circuit de recirculation d'eau en situation accidentelle. Cette modification fait suite à un événement significatif pour la sûreté générique déclaré par EDF en décembre 2003.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014